Pariez en ligne avec Unibet
  • DET1.89ATL1.92Pariez
  • HOU1.8MIL2.02Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Rockets ont besoin d’une prolongation pour se relancer !

Derrière 41 points de James Harden, 30 d’Eric Gordon, et 17 rebonds offensifs, les Rockets arrachent la victoire (126-121) malgré un Kevin Durant (46 points) inarrêtable et un Draymond Green (19 points, 11 rebonds, 10 passes) en triple double. Les « Splash Brothers » sont eux passés au travers.

Dos au mur, les Rockets donnent le ton dès la première possession. Leur défense est beaucoup plus agressive, beaucoup plus haute et provoque immédiatement un ballon perdu. De l’autre côté, Chris Paul (14 points, 8 rebonds, 7 passes) débloque le compteur de son équipe pour lancer les hostilités. Conscient de l’importance de ce début de match, les Warriors répondent présent. Leur défense continue de frustrer Houston, à l’exception d’Eric Gordon qui trouve de la réussite en transition, et le duo Curry – Durant marque 14 des 20 premiers points des champions en titre pour tout de suite prendre neuf points d’avance (20-11).

Eric Gordon et Clint Capela ont les crocs

Si James Harden et Chris Paul restent relativement discrets, les Rockets reviennent dans le match grâce à l’impact de Clint Capela (13 points, 11 rebonds). Il rejoint le banc avec six points, six rebonds, dont trois offensifs, et un contre monumental à deux mains, digne d’un volleyeur, sur une tentative de dunk d’Andre Iguodala pour faire exploser le Toyota Center. À l’image de deux lancers ratés de Stephen Curry, l’attaque fluide des Warriors et leur réussite laissent alors place à des tirs forcés. Ils encaissent un 14-6 lors des six dernières minutes du premier quart temps et ne gardent qu’une longueur d’avance (26-25).

Les Rockets confirment leur bon passage en continuant de dominer le rebond offensif, en provoquant la troisième faute de Kevon Looney avec plus de dix minutes à jouer en première mi-temps, et en prenant logiquement l’avantage derrière un Chris Paul qui joue les chefs d’orchestre avec James Harden sur le banc. La domination de Houston dans l’engagement et l’intensité est totale, et l’agressivité d’Eric Gordon et deux lancers francs d’Harden de retour leur donnent 11 points d’avance (38-27) !

Draymond Green au four et au moulin

Après avoir raté 14 de leurs 15 derniers tirs, un lay-up de Draymond Green, un dunk de Durant, et deux autres de Green et de Livingston stoppent enfin l’hémorragie pour les Warriors (41-35). Alors que les hommes de Steve Kerr se montrent de nouveau menaçants, le trio Paul – Gordon – Harden finit la mi-temps en trombe. CP3 dissèque la défense adverse pour envoyer Clint Capela au dunk et offrir des 3-points ouverts à un Eric Gordon qui compte déjà 20 points, alors qu’Harden, maladroit de loin, attaque le cercle pour se rassurer.

Avec Kevin Durant et Stephen Curry en panne d’adresse (10/27, dont 3/13 à 3-points) et qui se précipitent, et Klay Thompson transparent, c’est Draymond Green qui limite la casse. Il rentre aux vestiaires avec 13 points, 5 rebonds, et 5 passes décisives, dont un dernier caviar pour Iguodala, pour garder Golden State sous la barre des dix points (58-49).

Kevin Durant et James Harden se tirent la bourre

Les deux premières minutes de la deuxième mi-temps se transforment en un duel à distance entre Kevin Durant et James Harden. Le barbu marque les cinq premiers points de son équipe, alors que KD en marque huit tout en provoquant la quatrième faute de P.J. Tucker. La défense de Golden State provoque toutefois deux balles perdues d’Harden mais deux lay-ups manqués de Curry en transition et de Thompson permettent aux Rockets de reprendre le large suite à deux tirs à 3-points grand ouverts d’Harden et de Paul (72-61). Houston a l’occasion d’enfoncer le clou mais un lay-up raté de Rivers et un 0 sur 2 de Nene aux lancers francs permettent aux Warriors, grâce à 3-points de Curry, de rester en embuscade (75-68).

Golden State fait cependant de nombreuses erreurs de communication en défense et deux tirs primés de Gordon et de Shumpert font passer l’écart à +13 (83-70). Kevin Durant reprend alors son chantier pour ramener les Warriors à -7 mais deux nouveaux tirs de loin d’Harden et de Shumpert, qui compte autant de 3-points que les « Splash Brothers », continuent de repousser les assauts des champions en titre. C’est finalement Draymond Green, qui valide un triple double avec son dixième rebond, qui clôture ce troisième quart temps d’un tir primé inespéré alors que Curry était mal embarqué pour garder les Warriors en embuscade (91-84).

Kevin Durant, l’arme fatale

Alors que P.J. Tucker s’apprête à revenir sur le terrain, Kevin Durant débute la dernière période en feu. À lui seul, il passe un 10-2 à Houston en deux minutes, conclu par son 3-points signature, pour donner l’avantage à son équipe et forcer Mike D’Antoni à arrêter le match (94-93) ! En sortie de temps mort, les Rockets changent alors le fusil d’épaule et trappent Durant pour le forcer à passer la balle. Surpris par cette stratégie, les Warriors cafouillent mais s’adaptent rapidement. Klay Thompson et Andre Iguodala répondent de loin à un 3-points de Gordon mais un 2+1 au forceps de Tucker remet Houston devant (103-102).

Les deux défenses montent alors en intensité mais c’est une nouvelle mésentente, cette fois entre Curry et Green, qui permet à Austin Rivers de donner quatre points d’avance à Houston avec cinq minutes à jouer au chrono (108-104). Les Warriors repartent toutefois au charbon. Draymond Green force un ballon perdu de Gordon, Durant trouve Thompson en transition à 3-points. Swish ! Sur l’action suivante, Thompson intercepte une passe de James Harden avant de convertir deux lancers francs pour redonner un point d’avance à son équipe (109-108).

Un money time de folie

Les Warriors enchainent alors avec un contre d’Iguodala sur un step back de James Harden mais une faute bête de Thompson sur Paul donnent deux points gratuits au meneur texan (110-109). Bizarrement, Kevin Durant s’efface pour laisser Stephen Curry jouer son un-contre-un face à Tucker puis Capela mais le double MVP rate ses deux tirs.

Il faut un stop défensif après pourtant deux rebonds offensifs des Rockets pour voir Durant prendre la balle, lire à merveille la trappe de Houston pour trouver un Andre Iguodala qui ne tremble pas dans le corner (112-110). Avec 45 secondes à jouer, James Harden va chercher la faute pour égaliser aux lancers francs (112-112). Dans la foulée, Kevin Durant rate le coche mais une défense exemplaire de Klay Thompson sur Chris Paul envoie la rencontre en prolongation !

Le step back de la gagne pour James Harden

Ce sont les Rockets qui prennent les devants dans cette période supplémentaire. Un nouveau 3-points d’Eric Gordon leur donne quatre points d’avance mais Andre Iguodala, au même endroit qu’à la fin du dernier quart temps, lui répond. James Harden convertit un floater mais Kevin Durant l’imite pour garder les Warriors à une longueur (119-118). Dans l’obligation de l’emporter, les Rockets, à l’image de Tucker, jettent leurs dernières forces dans la bataille. C’est lui qui en veut plus que Durant pour aller marquer un lay-up qui donne trois points d’avance à Houston.

Dans la foulée, un lay-up tout cuit raté par Curry et un tir forcé de Thompson donnent à James Harden l’opportunité de tuer le match. Bien défendu par Iguodala, le MVP ne se fait pas prier. Il décoche un stepback à neuf mètres pour mettre les Warriors à -6 (124-118) ! Austin Rivers offre toutefois un sursis à Golden State en faisant faute sur Durant à 3-points. Ce dernier enfile ses trois lancers francs mais Harden va provoquer une nouvelle faute pour garder les Dubs à deux possessions.

Grâce à un écran en béton de Draymond Green, Curry file vers le cercle pour marquer rapidement mais, à l’image de son match, il se fait scotcher par le cercle… Les Warriors étaient à deux doigts de tuer la série mais au contraire, ce sont les Rockets qui se relancent !

Rockets / 126 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
P. Tucker 34 3/9 0/0 1/1 5 7 12 3 4 0 1 2 7 17
C. Capela 35 6/9 0/0 1/4 5 6 11 1 1 1 0 1 13 21
C. Paul 44 4/8 1/4 5/6 1 7 8 7 4 1 2 1 14 24
J. Harden 45 14/32 5/13 8/8 2 7 9 6 4 1 3 0 41 36
E. Gordon 45 11/20 7/14 1/2 0 2 2 2 3 1 5 1 30 21
N. Hilario 9 1/1 0/0 1/3 3 1 4 1 1 0 1 0 3 5
A. Rivers 28 3/6 2/4 0/0 1 3 4 0 4 0 0 1 8 10
G. Green 7 0/3 0/2 0/0 0 3 3 0 2 0 0 0 0 0
I. Shumpert 18 3/5 3/5 1/2 0 2 2 0 1 0 1 0 10 8
Total 45/93 18/42 18/26 17 38 55 20 24 4 13 6 126
Warriors / 121 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
D. Green 45 6/10 1/2 6/8 2 9 11 10 3 0 2 2 19 34
K. Durant 50 14/31 6/10 12/12 0 3 3 6 1 0 0 0 46 38
S. Curry 45 7/23 2/9 1/3 0 3 3 4 5 2 3 0 17 5
A. Iguodala 41 6/9 3/4 1/2 0 5 5 3 2 1 0 3 16 24
K. Thompson 46 6/16 2/6 2/2 4 4 8 2 3 3 2 0 16 17
J. Jerebko 4 0/1 0/0 0/0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 -1
A. McKinnie 8 1/3 0/2 0/0 0 1 1 0 1 0 0 0 2 1
K. Looney 13 1/1 0/0 0/0 0 1 1 0 4 0 1 1 2 3
A. Bogut 3 0/0 0/0 0/0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 1
S. Livingston 11 1/1 0/0 1/2 1 1 2 2 2 0 0 0 3 6
Total 42/95 14/33 23/29 7 28 35 27 22 6 8 6 121

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Golden State Warriors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés