Summer
League
Summer
League
MIN92
MEM95
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Jae Crowder, le détonateur avant l’explosion Donovan Mitchell

Le vétéran a mis le Jazz sur les bons rails avec 12 points dans le premier quart-temps. Le sophomore a conclu l’affaire avec 19 unités dans le quatrième.

Complètement mangés par les Rockets à Houston, le Jazz avait à coeur de montrer les crocs devant son public, pour s’offrir un petit espoir de qualification. Ça n’a pas suffi lors du Game 3, perdu de justesse, mais ça a marché hier soir lors du Game 4 avec une victoire 107-91 qui les maintient en vie.

Grand bonhomme de la rencontre après un début de série – et de match – compliqué, Donovan Mitchell a pris feu dans le quatrième quart-temps pour distancer les Texans, avec notamment 13 points dans les trois premières minutes de la période. Mais si le Jazz était encore en position de l’emporter à ce moment-là du match, c’est en partie grâce à Jae Crowder, seul Jazzman à réussir à mettre le ballon dans le cercle en début de match avec 12 des 14 premiers points de son équipe.

« Jae Crowder a tout donné » s’est exclamé Donovan Mitchell après la rencontre alors qu’on l’interrogeait sur sa performance. « On a tous du mal avec nos tirs depuis le début de la série, et il a montré la voie, on l’a suivi. C’est le plus dur de l’équipe, en défense et dans l’agressivité. Sans lui, rien de tout ça n’aurait été possible. »

Donovan Mitchell : « on peut être encore meilleur »

« Je voulais faire un gros départ et apporter de l’énergie » confie l’ancien celte. « Quand tu le fais, c’est beaucoup plus facile pour tout le monde. On n’y était pas parvenu avant. Là, on s’est mis de la pression. C’est très important de faire un bon départ, surtout à la maison, ça donne de la confiance à tout le monde. »

À Ricky Rubio d’abord, qui a pris le relais derrière avec 11 points dans le premier quart-temps. Puis à Donovan Mitchell, longtemps en difficulté, jusqu’à ce contre d’Eric Gordon qui a sonné comme un réveil pour l’arrière.

« J’ai juste été agressif. J’ai continué à attaquer, que ce soit pour aller au panier ou faire une passe » décrit-il. Malgré son 3/10 à ce moment-là, il a décidé de prendre le jeu à son compte pour finir derrière avec un 8/16 aux tirs. Le résultat de la confiance apportée par un Jae Crowder justement, Kyle Korver l’autre jour, et de toute la franchise.

« Ce n’est pas la norme de faire ce que je fais chaque soir alors que ce n’est que ma deuxième année – comme ça ne l’était pas l’an passé – et mes coéquipiers me soutiennent à chaque erreur. Quand vous avez un club comme celui-ci qui vous soutient chaque jour, ça facilite les choses. »

Il fallait quand même enchaîner ces 13 points en trois minutes derrière : 3-points, jumpshot, lancers francs… Le sophomore était sur un nuage, survolté, devant un public qui l’était tout autant. Un formidable moment de basket que le Jazz attendait depuis trois matchs maintenant, sans doute trop tardif : aucune équipe dans l’histoire de la NBA n’a remonté un 3-0 en playoffs. Mais la bande de Donovan Mitchell croit en ses chances, évidemment.

« C’est notre identité. On a été de nombreuses fois dos au mur ces deux dernières années. Tout le monde a répondu comme on s’y attendait. Mais le plus important, c’est de réussir à reproduire ce qu’on a fait ce soir. Je pense qu’on peut être encore meilleur. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Utah Jazz en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés