News

Kenneth Faried également dans une impasse à Brooklyn

Les Nets affrontent demain Denver avec un espion dans leur effectif du nom de Kenneth Faried, qui a passé ses sept premières saisons dans les Rocheuses avant d’être transféré à Brooklyn cet été.

S’il peut donner quelques indications à sa nouvelle équipe en coulisses, il y a très peu de chance qu’il le fasse sur le parquet puisqu’il n’a joué que 18 minutes depuis le début de la saison. Un problème dont il refuse de se plaindre, au moment d’évoquer sa présence au Pespi Center.

« Je m’en fiche de jouer, je veux juste qu’on gagne », assure-t-il en sortant la langue de bois au NY Post. « Je veux aider l’équipe à se concentrer, il n’y a rien de particulier en dehors du basket. On doit se concentrer là-dessus, y aller pour gagner, faire le job. »

Le champion du monde 2014 espérait avoir l’occasion de redorer son blason après avoir été mis au frigo à Denver l’an passé, mais il connait le même sort à New York. Les Nuggets voulaient se débarrasser des 14 millions de dollars restants sur son contrat, les Nets voulaient bien les récupérer pour avoir de la place l’été prochain dans leurs comptes, et lui se retrouve au milieu de l’équation, dans l’attente.

« Je connais tous les systèmes, je sais ce que je suis censé apporter, je connais tout en terme de basket », tient-il à souligner. « Je dois juste attendre ma chance, que mon nom soit appelé. Donc j’attends. »

« Que les autres joueurs commencent à mal jouer pour qu’il ait sa chance »

« Il est super, il va avoir sa chance », assure un Kenny Atkinson qui avance quelques motifs à l’absence de l’ancien Nugget de la rotation. » Vu qu’il a été blessé en présaison, je ne l’ai pas beaucoup vu, je ne l’ai pas évalué dans nos différents cinq. Il est un peu bloqué par les circonstances. »

Avec Ed Davis ou même Jared Dudley décalé à l’intérieur, voire Rondae Hollis-Jefferson, Treveon Graham et DeMarre Carroll qui pourrait revenir demain pour épauler Jarrett Allen, Kenneth Faried n’a plus de place dans un système qui fait la part belle au tir extérieur. Du propre aveu de son coach, il ne peut espérer beaucoup plus que des miettes.

« Je ne peux pas dire « Oh, il a mal joué » ou « Oh, il ne joue pas bien ». Certains gars, je peux le faire. Je ne vous dis rien d’autre que la vérité : c’est une question de circonstances, et il faut que les autres joueurs commencent à mal jouer pour qu’il ait sa chance. Il a été super pour l’instant, il comprend la situation et la gère en professionnel. »

Kenneth Faried Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2011-12 DEN 46 23 58.6 0.0 66.5 3.1 4.6 7.7 0.8 2.5 0.7 1.2 1.0 10.2
2012-13 DEN 80 28 55.2 0.0 61.3 3.3 5.9 9.2 1.0 2.9 1.0 1.4 1.1 11.5
2013-14 DEN 80 27 54.5 0.0 65.0 3.0 5.6 8.6 1.2 2.4 0.9 1.7 0.9 13.7
2014-15 DEN 75 28 50.7 12.5 69.1 3.2 5.7 8.9 1.2 2.8 0.8 1.6 0.8 12.6
2015-16 DEN 67 25 55.8 50.0 61.3 3.5 5.2 8.7 1.2 2.5 0.5 1.4 0.9 12.5
2016-17 DEN 61 21 54.8 0.0 69.3 3.0 4.6 7.6 0.9 2.0 0.7 1.0 0.7 9.6
2017-18 DEN 32 14 51.4 0.0 70.6 2.1 2.7 4.8 0.6 1.6 0.4 0.7 0.4 5.9
2018-19 BRK 6 6 75.0 0.0 42.9 1.0 1.3 2.3 0.0 0.2 0.2 0.5 0.0 3.5
Total   447 25 54.4 10.0 65.4 3.1 5.1 8.2 1.0 2.5 0.8 1.3 0.8 11.3
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *