NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
PHI
DET1:00
WAS
ATL1:00
CHI
NYK2:00
HOU
UTH2:00
DAL
SAS2:30
GSW
MEM4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • PHI1.14DET5.75Pariez
  • WAS2.23ATL1.64Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Bill Russell : « Je ne me suis jamais considéré comme un leader »

Joueur le plus titré de l’histoire de la NBA avec ses 11 bagues, Bill Russell est également toujours une source d’inspiration suite à ses combats politiques dans les années 1950 et 1960.

Le pivot des Celtics s’est aligné auprès de Muhammad Ali, Jim Brown ou Kareem Abdul-Jabbar dans la lutte pour les droits civiques pour la population afro-américaine des Etats-Unis. Homme d’engagement, sportif accompli, Bill Russell n’en reste pas moins un fils qui voulait bien faire pour son père.

Comme il le confie dans une jolie vidéo de The Players’ Tribune.

« Je ne me suis jamais considéré comme un leader. Mon ambition était d’essayer de me conduire d’une façon qui rendrait mon père fier de moi. Ainsi, le jour dont j’ai été le plus fier fut le moment où on a joué un un-contre-un, et j’ai obtenu son respect. Ce fut le jour le plus important de ma vie dans le basket. Mon père, pour mon frère et moi, a toujours insisté sur le fait que personne n’allait nous aider sauf si on s’aidait nous-mêmes d’abord. C’était une sorte de philosophie. »

Une philosophie qu’il a appliquée durant toute sa vie, en multipliant les rencontres décisives et en redonnant ce qu’il avait d’abord appris.

« Mon coach de lycée était un Blanc qui entraînait une équipe composée uniquement de joueurs noirs. Il disait : ‘Ce sont mes enfants.’ Quand j’essaie d’aider des enfants, je ne choisis pas si j’aide un enfant noir ou non. Si un enfant blanc a besoin d’aide, je le mets dans le même panier. Je veux créer des opportunités pour les gamins qui ont besoin d’aide. Il n’y a rien de tel que les enfants des autres : c’est la prochaine génération d’Américains. »

Définissant la recherche d’un mentor comme le fait de savoir quelle personne « on peut emmener avec soi », Bill Russell en a été un pour beaucoup de grands joueurs NBA. Kobe Bryant notamment.

« Quand je pense à Kobe Bryant, je vois un jeune garçon qui a exploité tout son potentiel. Il est peut-être possible de le dominer, mais on ne peut pas travailler plus que lui. Les plus grands joueurs – Noirs ou Blancs, il n’y a aucune différence – sont comme ça : ils ne prennent jamais rien pour acquis. »

Tags →
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires