Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Stan Van Gundy ne s’inquiète pas pour son avenir

La victoire, tout de même attendue, contre les Bulls ne suffira pas pour rassurer les Pistons ou les porter vers une fin de saison ponctuée par les playoffs. Il y a toujours cinq matches d’écart avec le 8e, actuellement Milwaukee, et seulement 16 matches pour revenir…

Ce qui explique la sortie récente du propriétaire Tom Gores, mécontent de la tournure de la saison de son équipe.

« On en parle chaque semaine. On veut gagner, et on discute du chemin à prendre pour porter cette équipe vers la victoire. On sait qu’on a déçu les fans. On n’a pas assez gagné, mais cette équipe travaille dur, Stan Van Gundy aussi. Il est là depuis quatre saisons, il a consacré à vie à cela. Je ne vais pas l’abandonner, ni cette équipe. »

Néanmoins, un changement de coach n’est pas à écarter. Stan Van Gundy disputera la saison prochaine la dernière année de son contrat, signé en 2014. Est-il inquiet pour sa situation personnelle ?

« Oui, si c’était ma seconde année en NBA, si j’étais en pleine construction de carrière, avec des enfants en bas âge et aucune sécurité financière », répond le coach. « Mais ce n’est pas le cas. Je suis très chanceux, je n’ai plus besoin de travailler de ma vie. J’ai la sécurité dont j’ai besoin. »

Et s’il est licencié ? « Je ne vais pas courir après un poste. On pourra venir me voir ici au lac l’été et en Floride l’hiver. »

Rappelons que SVG a la double casquette président/GM, comme Tom Thibodeau à Minnesota, et qu’il pourrait rester président, et perdre sa casquette d’entraîneur. Ou l’inverse. Aux Clippers, Doc Rivers a vécu cela l’été dernier.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Detroit Pistons en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés