Pariez en ligne avec Unibet
  • DEN2.23BRO1.69Pariez
  • GOL1.07OKL9.35Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Matt Barnes, retour vers le futur chez les Warriors

Matt Barnes va jouer cette nuit à Chicago son premier match de la saison avec les Warriors. On précise  » de la saison  » car il faut le rappeler : Barnes a déjà joué pour les Warriors, mais c’était dans une autre vie ! 

Son dernier match avec Golden State remonte au 16 avril 2008. Sept minutes de jeu seulement, et une prestation dantesque d’un rookie coriace des Supersonics, un certain Kevin Durant (qui avait scoré 42 points). Aujourd’hui, c’est Durant qu’il remplace dans la rotation de Steve Kerr. Drôle d’ironie…

Pour celui qui s’est fait évincer de Sacramento après l’échange de DeMarcus Cousins, c’est une véritable bénédiction.

« C’est extrêmement excitant. C’est l’équipe dont tout le monde parle », explique Barnes dans le Mercury News. « Baron [Davis] m’a envoyé un message. Jack [Stephen Jackson] et moi on a bien discuté. Il m’a dit qu’il en avait les larmes aux yeux. Cet endroit a toujours été spécial pour moi. C’est là où ma mère m’a vu jouer pour la dernière fois avant de mourir d’un cancer, pendant cette saison 2008. J’ai beaucoup de souvenirs importants et d’amitiés importantes construites ici. C’est superbe d’être de retour. »

A 36 ans, et après une carrière des plus chaotiques, Matt Barnes pourrait bien nous faire une Birdman. Chris Andersen qui avait soulevé le trophée avec le Heat en revenant de nulle part… Mais on n’en est pas encore là.

Avec son numéro 22, Barnes va devoir assumer beaucoup de minutes à la place de Kevin Durant. Et puis, apporter – sinon la verticalité de KD – une intensité défensive de chaque instant pour compenser. Un beau défi pour une fin de carrière en apothéose.

« On était en train de discuter et j’ai demandé à Shaun [Livingston] si c’était facile et détendu. Il a répondu que oui : c’est l’avantage de gagner. »

 

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires