NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
NYK99
DEN113
BRO90
CHI94
MIL105
MIA75
DAL48
MEM62
GSW69
SAS83
POR
BOS4:00
SAC
LAC4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.55UTA1.49Pariez
  • ATL1.28CHA3.5Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Warriors se cassent encore les dents sur la défense de Memphis

Les Warriors se cassent encore les dents sur la défense de MemphisDeuxième victoire de suite pour Memphis, victorieux 99-89 pour son retour à la maison dans un FedExForum chaud bouillant. Après Marc Gasol en première mi-temps (16 de ses 21 points, 15 rebonds), c’est Zach Randolph qui a conduit les Grizzlies jusqu’à la victoire (14 de ses 22 pts après la pause, 8rbds) dans un match dominé de la tête et des épaules par les troupes de coach Joerger. Incapables de trouver le bon tempo et privés d’adresse face à une défense des plus agressives, les Splash Brothers (7 balles perdues, 31% à 3 points) n’ont pas pu inverser la tendance et verront donc la pression monter d’un cran lors du Game 4.

Cuits à l’étouffée

Comme chaque année depuis 2011, les Grizzlies ont retrouvé leur rôle favori de poil-à-gratter (pour rester poli). Et cette saison, c’est sur Golden State qu’ils ont jeté leur dévolu. Un match-up dans lequel Memphis réussit mieux que quiconque à faire déjouer le leader de la conférence Ouest. Les Warriors, qui ont survolé la saison régulière, étaient attendus après avoir été étouffés dans le Game 2 à l’Oracle. Mais encore une fois, leur première mi-temps catastrophique en terme d’adresse a annoncé la couleur.

Leader et MVP d’une formation dont le seul destin semble être les Finales NBA, Steph Curry rate son entrée, et Golden State parvient uniquement à faire illusion grâce à ses rebonds offensifs. A la différence des Warriors, Memphis appuie à l’intérieur avec Randolph et Gasol à leur avantage et trouve de l’alternance avec Mike Conley qui fait tourner Barbosa en bourrique avant de dégainer à 3 points. Koufos signe son entrée en scotchant littéralement Ezeli, un mauvais signe de plus pour les troupes de Steve Kerr qui voient Curry, défendu par Jeff Green, faire carrément une passe pour son banc. Heureusement pour les Warriors, qui venaient de rater 6 de leurs 7 dernières tentatives, Speights vient relancer la machine et même refaire passer les siens devant un court instant (20-21).

Les Splash Brothers en panne sèche

L’autre signe qui ne trompe pas, c’est le banc des Grizzlies qui se fond parfaitement dans le projet de jeu. Après Vince Carter en fin de premier quart, c’est Beno Udrih qui fait les bons choix, pour servir Gasol ou pour conclure au drive et forcer Kerr à arrêter le jeu. A l’image de Gasol, qui se joue de Livingston puis de Bogut d’un hook main gauche, Memphis a monté sa tente dans la raquette et compte bien y passer une soirée paisible (24 dans 31 premiers points dans la peinture). Papy Carter profite du degré zéro d’agressivité adverse pour arracher un rebond offensif et marquer. De quoi faire monter le FedExForum en température (35-24). De retour sur le parquet, Curry continue de se chercher (1/5 à 3pts à la pause, 4 pdb), tout le contraire de Conley qui plante un 3 points dans le corner pour faire passer la marque à +14 (38-24).

Allen galvanisé

Tony Allen se charge de terminer la première mi-temps avec brio en haussant son niveau de jeu défensif. L’ex bulldog de Boston vole un premier ballon après une mauvaise passe de Curry, puis force le meneur adverse à forcer un tir avant de harceler Thompson comme il sait le faire pour le forcer à perdre la gonfle et offrir deux lancers à Randolph. +18, le public de Memphis est au anges et scande « first team defense » en hommage à Allen. Ce dernier finit le boulot en interceptant un nouveau ballon devant Curry pour finir au lay-up et placer les siens en bonne position à l’heure du repos (55-39). En plus d’être noyé sous le cercle (34-16 dans la peinture à la pause), la franchise d’Oakland ne parvient pas à impliquer son banc (7pts, 19 pour Memphis). Comme lors du Game 2, Golden State est limité à 39 petits points à la pause et se retrouve à courir après le score.

Z-Bo fait le show

Fidèles à leur réputation, les Splash Brothers parviennent toutefois à ramener les Warriors en un éclair (60-54) forçant coach Joerger à remobiliser ses troupes. Un avertissement payant puisque Conley provoque rapidement la 4e faute de Thompson alors qu’il reste plus de 6 minutes à jouer en 3e quart. Dès lors, la défense se resserre sur Curry alors que Barbosa perd un ballon important et se voit sanctionné d’une faute offensive sur Conley puni par un 3 points de Lee sur l’action suivante (70-56). Les Grizzlies respirent à nouveau et laissent Z-Bo faire le show. L’ancien bad boy de Portland fait une Boris Diaw en déclenchant à la dernière seconde après un coup d’oeil astucieux sur l’horloge des 24 secondes avant de scorer à nouveau par deux fois, près du cercle et à mi-distance afin de redonner 19 longueurs d’avance aux siens (83-64).

Lee et Conley terminent le boulot

Les jeux sont pratiquement faits, mais suite à un bon passage de Speights, les Warriors parviennent à revenir. Les fautes, les lancers se succèdent, et les interceptions aussi. Et après Conley, surpris par Thompson, c’est Randolph, pris à deux, qui laisse filer Barnes en transition pour conclure un 20-5 ! Memphis tremble, mais pas Courtney Lee qui plante un 3 points afin de relancer les siens, imité peu après par Gasol, qui marque avec la planche de loin au buzzer des 24 secondes (95-85). Malgré la 6e faute de l’Espagnol, Memphis tient bon et valide sa victoire après un dernier ballon perdu de Draymond Green devant Tony Allen, et un drive du vengeur masqué Mike Conley, toujours invaincu dans ces Playoffs 2015.

Menés 2-1 dans la série, les Warriors se retrouvent dans une position plus qu’inconfortable et se devront de montrer autre chose lors du prochain match lundi soir, toujours à Memphis.

[box boxscore_090515_mem-gsw]

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires