Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Mark Cuban justifie ses propos sur les Jeux Olympiques

Mark-Cuban

Interrogé par ESPN, Mark Cuban a de nouveau étayé ses arguments au sujet des compétitions internationales. En tant que propriétaire, il ne peut obliger ses joueurs à renoncer à y participer. Ce fut le cas avec Dirk Nowitzki, c’est désormais le cas avec Chandler Parsons. 

« C’est du faux patriotisme »

Le propriétaire des Mavericks insiste sur cette situation qu’il juge totalement hypocrite.

« Dans mon esprit, il n’y a rien de pire que le faux patriotisme. » affirme t-il. « Quand on met un maillot, c’est pour de bonnes raisons. Tout le monde sait vraiment de quoi je parle car s’il s’agissait vraiment de patriotisme, on serait très dur envers les joueurs qui refuseraient de jouer. Pourquoi n’iraient-ils pas ? Au contraire, on les autorise car nous savons qu’ils doivent protéger leur avenir. Il y a tellement d’autres endroits où on n’autorise pas cela si on met son pays en seconde position. Mais au fond, tout le monde sait qu’il s’agit avant tout d’argent, pas de jouer pour son pays. Il s’agit avant tout d’économie. Il n’y a rien d’autre à ce sujet. La plus grande arnaque du C.I.O est de nous faire croire que les Jeux Olympiques sont une histoire de patriotisme. »

« Quand Durant a déclaré forfait, personne n’a pleuré pour Team USA »

Il est difficile de contredire Mark Cuban quand on sait qu’entre 2008 et 2012, le C.I.O a généré plus de 8 milliards de dollars de revenus. Évidemment, le Texan d’adoption estime que son opinion ne peut souffrir d’aucune contestation, notamment de la part de ses confrères.

« Je n’ai jamais vu un propriétaire me dire que j’avais tort. Jamais. » poursuit-il. « Ils me remercient tous. Et c’est fréquent avec moi. Ce n’est juste pas dans la nature des propriétaires de s’exprimer publiquement. Vous feriez mieux de vous convaincre que Oklahoma City a poussé un ouf de soulagement lorsque Kevin Durant a déclaré forfait. Il n’y avait personne là-bas pour se préoccuper de la sélection nationale, pour dire : « Oh, zut ! Qu’en est-il des États-Unis aux Jeux Olympiques ? ». Tout le monde comprend que c’était la bonne décision pour Durant. Il ne s’agit que d’argent. Tout le monde comprend ça. »

Cela confirme bien les récents propos d’Adam Silver : à l’avenir, les équipes vont y réfléchir à deux fois avant de laisser leurs joueurs partir en sélection, s’il n’y a aucune contrepartie. S’ils n’ont pas le droit pour eux, officieusement les managements peuvent faire pression. C’est peut-être bien l’une des dernières fois que des joueurs NBA se déplacent pour des compétitions internationales…

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *