NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DAL
BOS2:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Boston – New Orleans : les Pelicans dans la douleur

Les Celtics ne sont pas passés loin du hold-up. Face à de vaillants Pelicans, Bradley et Sullinger ont eu deux occasions pour forcer la décision dans les toutes dernières secondes, en vain. A l’arrivée, Boston encaisse là sa 3e défaite consécutive (92-95). Le duo Davis-Evans a apporté le petit plus dans le money time pour offrir la victoire à New Orleans. Un succès toutefois entaché par la blessure de Ryan Anderson. Touché aux cervicales, l’ex intérieur du Magic a été transporté à l’hôpital après un choc avec Gerald Wallace.

 

Alexis Ajinca titulaire

Première surprise au Garden, de la part de Monty Williams avec la titularisation d’Alexis Ajinça pour épauler Anthony Davis à l’intérieur. Un choix finalement anecdotique puisque le Français aura terminé dans ses standards en termes de temps de jeu (12 minutes). Pendant les trois premiers quart-temps, ce sont les Pelicans qui mènent la danse. La diversité du banc de l’équipe de Louisiane fait irrémédiablement la différence avec 30 des 42 premiers points de l’équipe. Mais les Celtics tiennent la baraque, avec Jordan Crawford plus altruiste qu’adroit (2/14 au tir, 11 pds).

A +6 à la mi-temps, New Orleans n’arrive pas à creuser l’écart, et voit Boston revenir à ses trousses après chaque coup d’accélérateur. Les C’s profitent alors du bon passage d’Avery Bradley pour recoller au score (12 pts en 3e quart). Face à son ancien coéquipier à Orlando Ryan Anderson, Brandon Bass poursuivait son récital (8/10 au tir au final), afin de redonner l’avantage aux Celtics (63-62).

Anderson sort sur civière

Le début du 4e quart-temps voit Ryan Anderson quitter brusquement la partie. Sur un choc dans le dos avec Gerald Wallace, Anderson restait allongé au sol de longues minutes avant d’être placé sur une civière. Touché aux cervicales, le staff des Pelicans a sans doute préféré ne prendre aucun risque, et transféré son intérieur à l’hôpital le plus proche.

Une mésaventure qui ne profitait toutefois pas à Alexis Ajinça, resté sur le banc avec 4 fautes. Mais qui a bien failli avantagé Boston. Face à Anthony Davis comme seul intérieur, et quatre « petits » (Holiday, Gordon, Aminu, Evans), les Celtics parviennent à tirer leur épingle du jeu. Dans un vent de folie, Crawford trouve Bass puis Green à 3 points pour faire passer la marque à 86-83, avant de trouver enfin la mire (88-85).

Le show Davis, Sullinger dévisse

Dans les deux dernières minutes, c’est le duo Evans-Davis qui a fait la différence. Davis se joue de Bass pour terminer son chef d’oeuvre d’un lay-up main gauche, tandis qu’ en un contre un, Evans trouvait deux fois la faille dans la défense adverse pour finir près du cercle (90-93). Dans les toutes dernières secondes, Bradley et Sullinger se précipitent et ruinent les derniers espoirs des Celtics. A 5 secondes de la fin, c’est Sullinger qui hérite du ballon pour finalement envoyer une brique, alors que Crawford, Green ou même Bradley semblaient être des choix plus judicieux (92-95).

Malgré une partie encourageante, Boston s’incline de nouveau et voit son road trip à l’Ouest arriver au pire moment moralement. Pour rappel les Celtics vont enchaîner OKC, Denver, LA Clippers, Golden State et Portland en 6 jours. A l’inverse, malgré la blessure d’Anderson, les Pelicans débutent bien leur petit voyage à l’Est, avant de rencontrer Indiana ce soir, et Miami mardi.

[videopub https://www.youtube.com/watch?v=NJaKBXHoOQQ]

[box boxscore_030114_bos-nor]

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *