Pariez en ligne avec Unibet
  • PHI2.12UTA1.64Pariez
  • MEM2.19LOS1.6Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Jacques Monclar : « depuis trois ans, on n’arrête pas de subir tricheries et paroles des Espagnols »

Après la défaite face à l’Espagne, Jacques Monclar est revenu pour RMC sur le dernier quart temps catastrophique de l’équipe de France, qui s’est désagrégée offensivement, tout en rendant hommage à la grosse défense de Sergio Llull.

Il évoque aussi les comportements de Nicolas Batum et Ronny Turiaf.

« On n’a pas mis assez d’alternance, on a réussi à trouver des spots de tirs extérieurs mais à l’intérieur, rien du tout, hormis un « hook » de Traoré. Le cheminement est frustrant. Parce que tant qu’on garde notre plan de jeu, qu’on a de l’adresse et qu’on tient notre rythme en les empêchant d’accélérer, tout va bien. Mais dans le dernier quart temps, il y a une coupure totale, avec un 0/5 à 3 points, 3/13 à 2 points donc un total de 3/18 aux tirs. Difficile de gagner un match comme ça… Il y avait trop peu de choses en attaque et puis, il faut rendre hommage à Sergio Llul pour sa défense sur Parker. C’est toujours très difficile de défendre sur Tony et le Madrilène l’a très bien fait ».

Quant aux gestes de frustration de Nicolas Batum et Ronny Turiaf en fin de match, le consultant de Canal+ les comprend, étant donné le passif entre les deux équipes.

« On ne peut pas faire valoir la force au basket au contraire d’autres sports comme le handball ou le rugby. Nous, on a des règles. En début de match, les arbitres sont très tatillons. Les mauvais gestes de Turiaf et Batum à la fin ont le mérite d’être francs et d’être visibles de tout le monde alors que sur ce match, et depuis trois ans, on n’arrête pas de subir tricheries et paroles de la part des Espagnols ».

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires