Pariez en ligne avec Unibet
  • PHI2.28UTA1.55Pariez
  • MEM2.22LOS1.58Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Gregg Popovich compare Nikola Jokic à « un Larry Bird de 2m13 »

NBA – Accueilli sous les hourras du public de Denver, Nikola Jokic a rendu cet amour à ses fans, au terme d’une superbe performance, notamment dans le finish.

Pour son premier match à domicile, devant ses fans, Nikola Jokic a eu droit à un accueil digne de son statut de MVP en titre. Mieux, Jokic l’a complètement assumé, avec un match de mammouth à 32 points, 16 rebonds, 7 passes et 3 interceptions, le tout en portant ses Nuggets à la victoire face à des Spurs accrocheurs jusqu’au bout.

Revenu à 1 petit point à 7 minutes de la fin, après en avoir compté 11 de débours, San Antonio a calé dans la dernière ligne droite. La faute à Jokic évidemment !

« Personne ne peut l’arrêter, il va de nouveau être MVP »

Dès son retour sur le terrain, le Joker a trouvé Jeff Green pour un layup facile par la « porte de derrière » avant d’enchaîner deux petits tirs dans la peinture, l’un contre Jakob Poeltl et l’autre face à Drew Eubanks. Il a finalement porté l’estocade d’un tir sur un pied, en se retournant vers la ligne de fond, et ce, malgré tous les efforts de Poeltl dans son short…

Avec 10 de ses 32 points en dernier quart, Jokic a pris ses responsabilités et il a encore impressionné tout son monde. A commencer par son coéquipier JaMychal Green qui annonce que « personne ne peut l’arrêter, il va de nouveau être MVP », ou encore Gregg Popovich qui apprécie forcément le talent du joueur, même si ce dernier est dans l’autre camp.

« C’est un joueur vraiment spectaculaire, intéressant, et différent », a commenté Pop après coup. « C’est comme un Larry Bird de 2m13. Il peut faire des passes. Il a une telle lecture du jeu. Il est incroyable. »

« Je serais stupide de ne pas jouer sur lui dans les moments décisifs »

Sa lecture du jeu a été de nouveau mise en lumière sur une passe transversale tout bonnement insensée, qui va littéralement traverser trois joueurs des Spurs pour atterrir dans les mains de Michael Porter Jr. dans le coin. MPJ ne va pas rentrer son tir mais aussi bien dans l’intuition que dans la réalisation, cette passe du Joker était un bijou.

MVP à contre-courant avec son style entre le pataud et l’épatant, Jokic continue en tout cas de mettre le feu aux défenses NBA. A deux à l’heure… « Je pense vraiment que c’est parce que je suis lent. C’est le rythme qui me convient. Je suis à l’aise avec ce rythme-là. Ce n’est pas vers où la Ligue se dirige. Tous les joueurs sont tellement athlétiques et rapides. Ils peuvent sauter et déborder les défenseurs. »

Pas tellement aidé par Porter Jr. scotché à 7 points à 3/10 aux tirs, ou Will Barton qui a lui aussi déchiré aux tirs (12 points en 13 tirs), Jokic a placé son équipe sur son dos et a conclu l’affaire à lui seul.

« Il n’est pas MVP par hasard. Je serais stupide de ne pas jouer sur lui dans les moments décisifs », conclut Michael Malone dans le Denver Post. « Je pense que certains de nos gars peuvent parfois se frustrer que j’appelle autant de systèmes pour Nikola. Mais ils feraient mieux de s’y habituer car ça n’est pas près de changer. »

Nikola Jokic Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2015-16 DEN 80 22 51.2 33.3 81.1 2.3 4.7 7.0 2.4 2.6 1.0 1.3 0.6 10.0
2016-17 DEN 73 28 57.8 32.4 82.5 2.9 6.9 9.8 4.9 2.9 0.8 2.3 0.8 16.7
2017-18 DEN 75 33 49.9 39.6 85.0 2.6 8.1 10.7 6.1 2.8 1.2 2.8 0.8 18.5
2018-19 DEN 80 31 51.1 30.7 82.1 2.9 8.0 10.8 7.3 2.9 1.4 3.1 0.7 20.1
2019-20 DEN 73 32 52.8 31.4 81.7 2.3 7.5 9.7 7.0 3.0 1.2 3.1 0.6 20.0
2020-21 DEN 72 35 56.6 38.8 86.8 2.9 8.0 10.8 8.3 2.7 1.3 3.1 0.7 26.4
2021-22 DEN 18 33 57.7 37.5 75.3 2.6 10.9 13.5 6.8 2.6 1.2 3.2 0.7 25.6
Total   471 30 53.5 34.9 83.1 2.6 7.3 9.9 6.0 2.8 1.1 2.6 0.7 18.7

A lire aussi