Pariez en ligne avec Unibet
  • MIL1.85BRO1.89Pariez
  • LOS1.45GOL2.62Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Gregg Popovich : « On se prépare depuis deux ans pour la France, j’y pense tous les jours »

Jeux olympiques – Team USA a bouclé sa préparation avec une victoire probante face à l’Espagne. De quoi satisfaire Gregg Popovich.

Depuis le début de leur préparation, entamée il y a seulement 13 jours, les Américains avaient pris l’habitude de craquer en seconde mi-temps. Cette fois, face à l’Espagne, ce fut l’inverse, avec un gros apport de Keldon Johnson comme « energizer », et une belle défense collective, mobile et agressive. De bon augure avant de partir lundi pour Tokyo.

« Notre rythme était meilleur en attaque » souligne Gregg Popovich. « J’ai aussi trouvé que leurs qualités physiques nous avaient un peu mis sur les talons en deuxième quart-temps. Mais le rythme a augmenté en troisième quart-temps, et on a été capable de remonter la balle plus vite, de mieux la faire circuler et ça nous a permis de terminer sur davantage de shoots ouverts. »

« Je pense que nous sommes sur la bonne voie »

Habitué à bricoler avec les Spurs, Gregg Popovich attend les arrivées de ses trois finalistes NBA, mais aussi de JaVale McGee, pas encore disponible pour jouer.

La rotation est donc très réduite, la préparation est très courte, mais un collectif prend forme.

« Hier, ce n’était que notre sixième entraînement » déplore le coach américain. « Avec ces matchs amicaux, c’est ce que nous recherchions : nous améliorer des deux côtés du terrain, apprendre à jouer les uns avec les autres, parce que ces gars n’ont jamais joué ensemble auparavant. Et je pense que nous sommes sur la bonne voie, et c’est pourquoi je suis satisfait. »

Ce lundi, décollage pour le Japon pour parfaire cette préparation, avec quatre entraînements supplémentaires avant de jouer le 25 juillet face à la France.

« On se prépare depuis deux ans pour la France. J’y pense tous les jours » conclut Pop, qui n’oublie pas que ce sont les Bleus qui avaient éliminé les Etats-Unis en quart de finale à la Coupe du monde 2019.

A lire aussi