Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Andre Iguodala et les Warriors, loin des yeux près du cœur

Pour son premier match face aux Warriors depuis son transfert à Miami, Andre Iguodala a été célébré comme il se doit par son ancien club.

Le temps d’une soirée, le Chase Center n’avait que faire du résultat de ses Warriors. Il s’agissait de fêter le retour d’un membre de la famille, du mentor de Stephen Curry, de Klay Thompson et de Draymond Green, de l’adulte ou du « baby-sitter » comme l’a appelé à maintes reprises Steve Kerr lors des cinq dernières saisons.

Que ce soit en coulisses, dans les tribunes, ou même sur le banc, la Dub Nation n’avait d’yeux que pour Andre Iguodala, l’un des pères fondateurs de la dynastie de Golden State.

« Pour des raisons égoïstes, je suis content que le hasard du calendrier nous permette de le voir ce soir et de l’honorer comme il se doit, » savourait Steve Kerr avant la rencontre face au Miami Heat.

Klay Thompson : « J’ai hâte de voir ton maillot au plafond ! »

Les Warriors avaient d’ailleurs mis les petits plats dans les grands pour « Iggy ». Après la présentation des équipes, une vidéo à son honneur a été jouée sur l’écran géant de la salle, retraçant ses meilleurs moments sous la tunique des Dubs. Les titres de champion, le trophée de MVP des Finals, les tirs décisifs, et les innombrables passes décisives et interceptions signatures…

La « standing ovation » du Chase Center ne s’arrêta qu’à la vue de Klay Thompson micro en mains. C’est lui, après avoir perdu à pierre – feuille – ciseaux avec Stephen Curry, qui a eu le plaisir de présenter son ancien coéquipier et de le couvrir de compliments, avant de lancer un « j’ai hâte de voir ton maillot au plafond ! »

Dans l’ombre des MVPs et des All-Stars, il serait facile de minimiser l’impact qu’Andre Iguodala a eu sur la culture et sur le succès de Golden State. Stephen Curry joue évidemment un rôle central. Draymond Green est évidemment l’âme de cette équipe, mais Andre Iguodala est celui qui a permis de donner le ton.

« Mon moment favori, c’était de le voir recevoir le trophée de MVP des Finals en 2015, après avoir fait le sacrifice en début de saison de devenir sixième homme alors qu’il avait commencé tous les matchs de sa carrière, » se rappelait Steve Kerr. « J’ai un million d’anecdotes sur Andre, mais celle-ci symbolise tout l’impact qu’il a eu sur notre groupe de part ce que ça représente. »

Andre Iguodala, le perfectionniste, l’éternel insatisfait qui pestait volontiers après des victoires écrasantes sur le nombre de tirs trop élevés d’un second couteau ou sur une possession en particulier. Sans cette attention aux détails, sans cette volonté de rappeler à ses coéquipiers leurs responsabilités individuelles et collectives, les Warriors auraient-ils atteint de tels sommets ?

Steve Kerr : « Je n’ai jamais côtoyé un joueur plus intelligent et j’ai eu la chance d’en côtoyer beaucoup »

Et puis, il y a Andre Iguodala le stratège, le savant de la balle orange. « Je n’ai jamais côtoyé un joueur plus intelligent et j’ai eu la chance d’en côtoyer beaucoup, » décrivait Steve Kerr.

« Ce qui le rend unique, c’est son esprit et la combinaison de ses fondamentaux avec ses qualités athlétiques. Le seul joueur à qui je peux le comparer c’est Scottie Pippen. Il était toujours au bon endroit, au bon moment en défense, et c’est vraiment rare. C’est la raison pour laquelle il a toujours un coup d’avance sur tout le monde. »

Pour illustrer cette dernière phrase, Steve Kerr partage alors une anecdote qui résume parfaitement la personnalité de son ancien joueur. « Parfois, vous pouviez le voir rigoler après une action. Sur le banc, on savait à quoi il pensait, il était en avance sur tout le monde, et il faisait l’action décisive sur la possession, et il se marrait parce qu’il savait qu’il avait été plus malin que tout le monde. Dans ces situations, il jetait souvent un regard au banc et on répondait par un signe de tête. Ça arrivait tout le temps. »

À son image, Andre Iguodala est resté professionnel avant la rencontre. Pendant une dizaine de minutes devant les médias, il a minimisé son retour, réorienté la conversation sur le Heat, et refusé de tirer un bilan de son passage aux Warriors. « C’est difficile à dire. C’est trop tôt, c’est encore tout frais, » balaie-t-il.

Il est également resté diplomatique, voir sarcastique, quant à ses attentes sur l’accueil des fans, notant que ses retours à Denver et Philadelphie avaient été houleux. Mais même lui, pourtant toujours en contrôle de ses émotions, a failli craquer en voyant Klay Thompson en maître de cérémonie.

« J’ai une relation particulière avec Draymond (Green), Klay (Thompson), Steph (Curry). Klay, c’est celui qui est le plus discret, il ne parle pas beaucoup. Alors le voir au milieu du terrain avec le micro… venant de lui, il m’a presque eu, » concédait-il.

Erik Spoelstra : « De bonnes choses arrivent quand il est sur le terrain »

Du côté de sa nouvelle équipe, l’impact d’Andre Iguodala se fait déjà sentir. « Il s’assure toujours que tout le monde soit en place parce qu’il connait les systèmes de toutes les équipes et pour lui c’est facile, » expliquait Jimmy Butler.

Tout le contingent de Miami a d’ailleurs, par respect pour Andre Iguodala et pour le souvenir qu’il a laissé dans la Baie, pris le temps de regarder l’hommage rendu par les Warriors.

« À bien des égards, il était le cœur et l’âme de ces équipes, » disait Erik Spoelstra. « J’ai adoré entendre ce que Klay avait à dire au nom de la franchise. C’était authentique et vous pouviez ressentir tout le respect que les fans ont pour lui. C’était important pour nous de prendre du recul et de tirer notre chapeau à ce qu’il a accompli. »

Au terme d’un match à la ligne de stats peu remarquable, Andre Iguodala a toutefois terminé à +25 en 17 minutes… Du classique Iggy. « De bonnes choses arrivent quand il est sur le terrain, » rajoutait Erik Spoelstra, comme un écho aux propos de Steve Kerr lors des dernières années.

Conscient du lien entre son joueur et les Warriors, l’entraineur de Miami a même remercié Steve Kerr de lui laisser emprunter Andre Iguodala pendant quelques temps. L’intéressé ne cachait pas d’ailleurs pas au micro de la télévision locale qu’il n’y avait « aucun doute » quant à un retour dans sa franchise de cœur pour y tenir un rôle encore à définir. Car si le MVP des Finals 2015 et sa famille déménageront en Floride, c’est bien la Baie qu’il considère comme leur maison et leur communauté.

« Vous vous en rendez compte quand vous êtes en public, » lançait finalement Andre Iguodala sur l’impact qu’il a eu sur toute cette région. « Ma femme se plaignait qu’il était difficile de sortir sans se faire interpeller… On a vraiment construit quelque chose de spécial lors des cinq, six dernières saisons. »

Propos recueillis à San Francisco.

Andre Iguodala Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2004-05 PHL 82 33 49.3 33.1 74.3 1.1 4.6 5.7 3.0 2.5 1.7 1.7 0.6 9.0
2005-06 PHL 82 38 50.0 35.4 75.4 1.4 4.4 5.9 3.1 2.4 1.7 1.9 0.3 12.3
2006-07 PHL 76 40 44.7 31.0 82.0 1.0 4.7 5.7 5.7 2.6 2.0 3.4 0.4 18.2
2007-08 PHL 82 40 45.6 32.9 72.1 1.0 4.4 5.4 4.8 2.3 2.1 2.6 0.6 19.9
2008-09 PHL 82 40 47.3 30.7 72.4 1.1 4.6 5.7 5.3 1.9 1.6 2.7 0.4 18.8
2009-10 PHL 82 39 44.3 31.0 73.3 1.0 5.5 6.5 5.8 1.8 1.7 2.7 0.7 17.1
2010-11 PHL 67 37 44.5 33.7 69.3 0.9 4.9 5.8 6.3 1.6 1.5 2.1 0.6 14.1
2011-12 PHL 62 36 45.4 39.4 61.7 0.9 5.2 6.2 5.5 1.5 1.7 1.9 0.5 12.4
2012-13 DEN 80 35 45.1 31.7 57.4 1.0 4.3 5.3 5.4 1.6 1.7 2.6 0.7 13.0
2013-14 GOS 63 32 48.0 35.4 65.2 0.8 3.8 4.7 4.2 1.6 1.5 1.6 0.3 9.3
2014-15 GOS 77 27 46.6 34.9 59.6 0.6 2.8 3.3 3.0 1.3 1.2 1.1 0.3 7.8
2015-16 GOS 65 27 47.8 35.1 61.4 0.8 3.3 4.1 3.4 1.6 1.1 1.2 0.3 7.0
2016-17 GOS 76 26 52.8 36.2 70.6 0.7 3.3 4.0 3.4 1.3 1.0 0.8 0.5 7.6
2017-18 GOS 64 25 46.3 28.2 63.2 0.8 3.1 3.8 3.3 1.6 0.8 1.1 0.6 6.0
2018-19 GOS 68 23 50.0 33.3 58.2 0.7 3.0 3.7 3.2 1.4 0.9 0.8 0.8 5.7
2019-20 MIA 14 19 49.0 37.5 25.0 0.7 3.1 3.8 2.0 2.0 0.6 1.2 1.1 4.4
Total   1122 33 46.6 33.4 70.9 0.9 4.1 5.1 4.3 1.8 1.5 1.9 0.5 12.1

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Golden State Warriors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés