Présaison
NBA
Présaison
NBA
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Des Rockets sur les nerfs

Les Rockets auraient pu être les grands « gagnants » des graves blessures de Kevin Durant et Klay Thompson. Sauf que les Texans sont en pleine crise interne.

Avec les graves blessures de Kevin Durant et Klay Thompson lors des Finals, les Rockets auraient pu être les grands vainqueurs de la fin de saison à l’Ouest, l’obstacle Golden State étant désormais beaucoup plus accessible.

Sauf que tout le monde est sur les nerfs dans le Texas. Les Rockets ont ainsi dégagé une bonne partie du staff de Mike D’Antoni, l’agent du coach et les dirigeants se répondent dans la presse au sujet du nouveau contrat offert par le club, Chris Paul et James Harden ne sont pas sur la même longueur d’ondes en attaque et le GM Daryl Morey a multiplié les coups de fil pour tenter de chambouler son effectif, seul James Harden semblant ainsi intouchable.

« Il y a de la rancune partout en ce moment »

« Il y a trop d’agitation », explique un dirigeant du club à ESPN. « Il y a de la rancune partout en ce moment. »

Entre Mike D’Antoni et le duo Daryl Morey – Tilman Fertitta, qui ont accepté de le conserver mais ont tout fait pour pouvoir le virer facilement si ça ne fonctionne pas l’an prochain. Mais aussi donc entre James Harden et Chris Paul.

« Chris a cette personnalité qui fait qu’il ne laisse rien passer », décrit un membre du staff. « Il n’arrête pas de harceler, harceler, harceler et harceler. Parfois, James en a assez, et pas seulement lui. C’est ce qui fait que [Paul] est un gagnant mais c’est aussi ce qui l’empêche d’être un vrai gagnant. Il doit tempérer ça. »

Difficile de voir Chris Paul changer à 34 ans. Comme l’a dit une fois Gregg Popovich à son sujet, le meneur est l’un des « ces gars à qui on a volé ses jouets lorsqu’il était môme » et qui semble vouloir éternellement se venger. Un caractère totalement opposé à celui de son coéquipier, beaucoup plus relax. Trop, sans doute, aux yeux de CP3.

« Demandez aux Golden State Warriors s’il y a déjà eu des problèmes entre leurs stars »

Mais à Houston, on assure que ça n’a rien de dramatique non plus.

« C’est toujours un peu compliqué quand on a deux leaders. Demandez aux Golden State Warriors s’il y a déjà eu des problèmes entre leurs stars. Il y a des dissensions, mais ils savent qu’ils sont liés l’un à l’autre. »

Le problème vient en effet plutôt d’en haut, et notamment du nouveau propriétaire Tilman Fertitta. Après la nouvelle défaite face aux Warriors, le milliardaire a assuré qu’il y aurait du changement. Comme souvent lorsqu’une franchise change de main, le nouveau patron veut imposer sa marque, quitte à manquer de patience. Arrivé à la tête du club en septembre 2017, Tilman Fertitta a notamment multiplié les déclarations maladroites dans la presse.

La question, c’est de savoir si les Rockets sont désormais trop engagés dans leur grand chambardement, ou s’ils peuvent prendre un peu de recul et tenter de réparer les choses.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Houston Rockets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés