Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Twitter : une enquête ouverte sur le président des Sixers…

Update 15h03 : les Sixers viennent d’annoncer l’ouverture d’une enquête indépendante pour déterminer si Bryan Colangelo avait bien des comptes Twitter cachés, sur lesquels il critiquait Joel Embiid, Markelle Fultz, Nerlens Noel ou Sam Hinkie

Souvenez-vous, c’était en septembre dernier, on découvrait que Kevin Durant avait utilisé au moment de son départ aux Warriors un compte caché, sous une fausse identité, pour se défendre sur Twitter, mais surtout dénigrer Billy Donovan, et ses anciens coéquipiers du Thunder.

La star de Golden State avait reconnu les faits, s’en était excusé, et aujourd’hui tout le monde a oublié cette histoire…

Aujourd’hui, c’est au tour de Bryan Colangelo, le président des Sixers, d’être accusé d’utiliser plusieurs comptes cachés (cinq au total !) pour critiquer ses propres joueurs et son prédécesseur, Sam Hinkie ! L’affaire fait évidemment grand bruit, et on découvre ainsi que Bryan Colangelo, si c’est avéré, s’en prenait à Joel Embiid et son éthique de travail, qu’il traitait Nerlens Noel de « gros nul égoïste » ou encore qu’il dévoilait les problèmes de genoux de Jahlil Okafor ou critiquait Markelle Fultz. Le tout, bien évidemment, en vantant les mérites de la gestion de Bryan Colangelo depuis son arrivée aux Sixers.

Ces révélations, signées de The Ringer, ont provoqué un séisme cette nuit, et Joel Embiid s’est évidemment empressé d’y répondre. Sur Twitter d’abord.

Joel Embiid : « Si c’est vrai, ça pourrait être vraiment grave… »

Quant à Bryan Colangelo, il a immédiatement démenti… « Comme beaucoup d’autres de mes collègues, j’utilise les réseaux sociaux pour me tenir au courant des informations. Même si je n’ai jamais rien posté sur les réseaux sociaux, j’utilise le compte @Phila1234567, révélé dans cet article, pour surveiller notre franchise et d’autres événements en cours. Cette histoire me perturbe à plusieurs niveaux, d’autant que je n’ai aucun lien avec les autres comptes incriminés, et que je ne connais pas les gens qui sont derrière tout ça, et pourquoi ils font ça. »

Interrogé par ESPN sur ce qui pourrait s’avérer être un énorme scandale, Joel Embiid s’en tient aux déclarations de son dirigeant. « Je lui ai parlé et il m’a dit qu’il n’avait pas dit ça. Il m’a appelé pour démentir cette histoire. Je dois le croire tant qu’on ne me prouve pas le contraire. Et si c’est vrai, alors, ça pourrait être vraiment grave… »

Dès que le journaliste a contacté les Sixers sur deux comptes suspects, les trois autres comptes en question sont curieusement passés en privé, et l’un des détails qui a mis la puce à l’oreille du journaliste, c’est que le « faux compte » le plus virulent est un fervent supporter de l’équipe de basket de l’Université de Chicago où joue… le fils de Bryan Colangelo. Ce faux compte suit uniquement des personnes proches du président des Sixers, et il a été créé en avril 2016, date de l’arrivée de Bryan Colangelo à la tête de la franchise. Coïncidence ?

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Philadelphia 76ers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés