NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CHA
BOS1:00
IND
MIL1:00
ATL
DET1:30
BRO
WAS1:30
MIA
ORL1:30
TOR
CHI1:30
MIN
NOR2:00
DEN
CLE3:00
LAC
POR4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA1.91BOS1.86Pariez
  • IND2.04MIL1.76Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Le 11 février 2001, Allen Iverson renverse l’Ouest dans un All-Star Game de légende

Le 11 février 2001, Allen Iverson et Stephon Marbury vont sonner la révolte et battre Kobe Bryant et l’Ouest au bout d’un « money time » de folie. Ce All-Star Game 2001 fait partie des plus mémorables de l’histoire.

C’est un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Si des récents changements de formule ont tenté (et parfois réussi, comme en 2020) de redonner de l’intérêt au All-Star Game, c’est parce que cet événement avait perdu de son intensité et de sa saveur.

Les matches sans défense avec des scores incroyables et des actions de concours nourrissaient les regrets de ceux qui avaient eu la chance de voir des rencontres sérieuses. Comme ce fut le cas dans les années 1990 ou il y a maintenant vingt ans jour pour jour, le 11 février 2001 à Washington.

Dikembe Mutombo l’avait parfaitement résumé après ce match de légende : « C’est mon septième All-Star Game et jamais je n’avais vu une telle intensité. C’était comme un match pour gagner le titre. »

Du spectacle, de l’intensité et du suspense

La grande force de cette rencontre, outre son scénario, c’est son équilibre entre la défense, qui fut présente du début à la fin, et la qualité des actions.

Allen Iverson a régalé avec des finitions près du cercle, quand Vince Carter s’était offert le dunk du match avec un 360° ligne de fond. Sans oublier la connexion entre Kevin Garnett et Kobe Bryant au alley-oop.

L’Ouest dominera dès le début (11-0 pour commencer) et ne lâchera (presque) jamais son avance. L’écart montera même à 21 points en deuxième mi-temps, laissant penser que les débats étaient pliés. Puis, sous l’impulsion d’Iverson, de l’impact de Mutombo en défense et de Stephon Marbury, qui frappe deux fois à 3-pts, l’Est va remonter.

Kobe Bryant prend les choses en main pour l’Ouest et répond à chaque fois à Allen Iverson et Stephon Marbury. La star des Lakers offre le dernier shoot à Tim Duncan, mais c’est trop court. Chris Webber, après un rebond offensif, essaye bien de sauver cette tentative, néanmoins le buzzer avait déjà retenti.

Après ce dernier quart-temps mémorable, remporté 41-21 par les hommes de Larry Brown, et ces ultimes minutes étouffantes mais réjouissantes, l’Est s’impose 111-110 et Allen Iverson, 25 points dont 15 dans ce dernier acte, est sacré MVP de la partie.

A lire aussi