Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.63DEN2.29Pariez
  • IND1.96MIA1.85Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Gregg Popovich expulsé, les Spurs trébuchent face aux Kings

Toujours dans la course pour la cinquième place à l’Ouest, les Spurs ont commis un faux pas face à des Kings qui ont joué le coup à fond, malgré le manque d’enjeu pour eux (113-106). Le Bahaméen Buddy Hield est le plus en vue avec 26 points, à 4/6 à 3-points.

Les Spurs démarrent pied au plancher avec LaMarcus Aldridge (18 points dans le premier quart) puis Bryn Forbes pour faire la différence. Poste bas, puis longue distance, l’ancien Blazer fait la totale aux jeunes Kings, plutôt naïfs sur le coup (21-11).

Mais la jeune garde californienne sort les griffes, et De’Aaron Fox, puis Buddy Hield plantent de loin, et Kostas Koufos moissonne sous le cercle pour aider les siens à revenir dans la partie. Les hommes de Dave Joerger ont enfin démarré la machine, et passent la vitesse supérieure pour revenir à seulement deux unités après douze minutes plutôt plaisantes (30-28).

La seconde unité des Kings entre en jeu et Barnes, puis Bogdanovic sont en jambes, et voici que les hommes en blanc passent devant au tableau d’affichage. Yogi Ferrell apporte toute sa vitesse et son énergie en attaque, ce qui gêne la défense locale qui a beaucoup de mal à suivre le rythme (41-38). DeMar DeRozan tente sa chance de loin et convertit deux tirs à 3-points précieux, mais les visiteurs sont bien dans leur basket. Corey Brewer apporte toute sa science défensive et Hield montre une nouvelle fois qu’il a atteint un niveau de jeu extraordinaire cette saison, en convertissant tous ses tirs ouverts pour ainsi porter son équipe en tête à la pause (58-57).

Coach Pop expulsé !

Il y a des soirs comme ça où tout ne se passe pas comme prévu. Après une faute non sifflée contre les siens, Gregg Popovich pète les plombs et se voit montrer la sortie par le corps arbitral après trois minutes de jeu en seconde période. Derrick White essaye de remettre les siens sur de bons rails, mais la défense adverse fait du très bon travail (71-69). DeRozan prend le jeu à son compte, mais le duo Hield-Ferrell se régale depuis le parking, pour planter quelques banderilles supplémentaires et permettre à Sacramento de poursuivre sa marche en avant. Jakob Poeltl a beau se plaindre des contacts de Koufos dans la raquette, les arbitres ne bronchent pas (89-87).

Nemanja Bjelica et son compère Bogdan Bogdanovic sont en feu en cette entame de dernier quart, et les Kings creusent le plus grand écart du match (101-89). Mais LaMarcus Aldridge se réveille à nouveau, et Patty Mills sanctionne de loin pour semer le trouble chez les visiteurs. Le public reprend espoir, et sur deux tirs extérieurs de DeMar DeRozan, San Antonio repasse même devant à trois minutes du terme (106-105).

Coach Joerger prend un temps-mort, et la réaction est immédiate. Harrison Barnes, puis Willie Cauley-Stein ramassent quelques précieuses miettes sous le cercle, puis Buddy Hield conclut son travail de la ligne des lancers-francs pour finir sur un 8-0 et offrir un succès de prestige aux siens (113-106).

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

San Antonio Spurs en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés