Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le duo John Collins – Trae Young fait rêver les Hawks

Annoncée moribonde, la saison des Hawks est nettement plus intéressante que prévu. Cela s’explique en grande partie par la connexion entre John Collins et Trae Young.

Si les Hawks seraient prêts à être agressifs cet été dans le recrutement, c’est en partie grâce aux performances de Trae Young et John Collins et à la volonté de mieux les entourer. Les deux jeunes talents (20 et 21 ans) portent les Hawks et c’est un axe meneur-intérieur déjà solide qui s’est mis en place en quelques mois.

John Collins est le meilleur marqueur et rebondeur de l’équipe quand Trae Young est le deuxième scoreur et le meilleur passeur. Ils font la pluie et le beau temps à Atlanta, et ce n’est que le début.

Une relation naturelle

« Je pense qu’on vient de passer le premier obstacle », explique John Collins à l’Atlanta Journal Constitution. « Je suis à ses côtés au quotidien. La saison prochaine, quand on reviendra et qu’on sera plus à l’aise, on va faire des pas de géant. On ne pensera pas à notre cohésion. Ce sera un tout autre niveau la saison prochaine. »

Cette saison, sur les 532 passes décisives qu’il a distribuées, Trae Young en a envoyé 118 à John Collins, soit 22%. John Collins, lui, donne près de 52 % de ses passes (décisives ou non) en direction du rookie. Leur puissance sur pick-and-roll fait des ravages semaine après semaine.

« C’est difficile à arrêter », constate Trae Young. « Les gens essaient, parfois ils y arrivent et on ne pourra pas dunker à chaque fois, mais je vais alors trouver un shoot à 3-pts dans le coin. C’est à ce moment-là que je trouve les autres shooteurs. Les choses s’ouvrent. Il faut concéder quelque chose : soit un dunk ou un panier près du cercle pour John, soit un shoot de loin de Kevin Huerter. Quel sera votre choix ? »

Un manque certain d’automatismes

L’efficacité d’un John Collins est parfaite pour soulager Trae Young, ciblé très fortement par les défenses en début de saison. De plus, le rookie des Hawks a montré d’excellentes qualités de passe pour faire briller son coéquipier et avoir un impact sur les rencontres, même s’il n’envoyait pas de shoots à 3-pts.

« On a le joueur idéal pour compléter Collins », estime Lloyd Pierce, le coach des Hawks. « Il suffit de regarder les highlights. On y voit des actions simples où Young et les shooteurs bénéficient de ce que John apporte. Et on voit également que John profite de sa capacité sur pick-and-roll, notamment avec Young. L’entente est là. Et le pire, c’est qu’ils réalisent tout ça de manière libre, ils n’ont pas encore d’automatismes. Quand ils en auront, ils vont vraiment faire mal. »

Avec la blessure de John Collins en début de saison, les deux joueurs n’ont effectivement que 49 matchs ensemble dans les jambes. La communication est donc encore à ses débuts, mais c’est plus que prometteur.

« Il aime recevoir la balle en l’air mais les équipes commencent à le savoir, donc le joueur qui défend sur moi, sur pick-and-roll, lève les mains tout le temps », raconte Trae Young. « C’est là que je communique avec lui pour lui annoncer que les passes lobées seront compliquées ce soir, et que je vais le trouver avec une passe au sol. Ça lui va et il continue de dunker. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Atlanta Hawks en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés