Présaison
NBA
Présaison
NBA
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIL1.9BRO1.91Pariez
  • LOS1.58GOL2.4Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le Heat parade

dragic-kingsCe n’est pas forcément une évidence, mais l’équipe la plus en forme de la ligue est Miami, qui reste sur 7 victoires de suite, meilleure série en cours. Avec sa victoire contre les Pistons, le Heat n’en finit plus d’impressionner puisqu’il domine tout type d’adversaire, des mal classés aux meilleurs comme Houston et Golden State.

Cette tendance positive s’est retrouvée dans le dernier quart-temps contre les Pistons où les joueurs de Erik Spoelstra ont passé un 17-4 décisif.

« C’est comme si tout le boulot qu’on avait fait payait », explique Wayne Ellington au Miami Herald. « On a connu des moments difficiles plus tôt dans la saison et on n’était pas satisfait. »

Comme Boston, Miami a souvent disputé des rencontres accrochées, qui se jouaient dans les ultimes secondes. Seulement, ils n’ont pas Isaiah Thomas pour les arracher.

« Il y a tellement de matches serrés que l’on a finalement perdus », rappelle James Johnson. « On a finalement passé cette étape et maintenant on déroule. On a confiance en nous. »

En terme de confiance, Dion Waiters a été un élément décisif. Ses deux matches de suite à 33 points ainsi que ses shoots décisifs contre les Warriors et les Nets ont permis au Heat d’engranger encore plus de confiance et d’estime de leur basket.

« La machine fonctionne », constate l’arrière à ESPN. « On joue ensemble, on s’amuse, les gars sont bons. On joue juste, on est en bonne santé. »

Le crédit est notamment à mettre au travail d’Erik Spoelstra qui, malgré un effectif limité, permet à son équipe d’afficher un jeu cohérent. Avec cette série, Miami n’est qu’à 5 matches de retard de l’actuel 8e, Charlotte. Un écart conséquent, mais pas insurmontable vu la forme actuelle de la franchise triple championne.

Si Miami l’emporte prochainement face aux Nets, il alignerait donc une 8e victoire de suite, ce qui n’est plus arrivé depuis mars 2014. Ce n’était qu’il y a trois ans, mais à l’époque, on trouvait dans l’effectif LeBron James, Dwyane Wade, Chris Bosh ou encore Ray Allen… Aujourd’hui, le seul survivant de cette époque reste l’inusable Udonis Haslem.

Tags →
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires