Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Denver entre fierté et ambition

Les joueurs de Michael Malone quittent les playoffs la tête haute après un parcours qui restera dans les mémoires. Non qualifiée en 2018, cette équipe continue de progresser et sa force mentale est aussi solide que surprenante.

Un troisième miracle n’était pas possible. Les Lakers étaient prévenus, l’effet de surprise ne pouvait plus fonctionner et les Nuggets manquaient peut-être d’essence pour renverser la montagne LeBron James.

Denver est ainsi éliminé en finale de conférence, après avoir remonté deux retards de 3-1 contre le Jazz et les Clippers. Les playoffs 2020 resteront historiques pour le club, qui a animé la « bulle » comme aucune autre équipe.

« Je suis tellement fier », a réagi Michael Malone après la défaite dans le Game 5. « Que pourrais-je demander de plus à un groupe ? Quelle implication, quel sacrifice de plus ? On a fait l’histoire, on a affronté l’adversité. Je ne peux pas être plus fier. Je ne voudrais être nulle part ailleurs qu’avec eux. Une des principales raisons de nos deux comebacks, c’est parce qu’on a trouvé un moyen de s’amuser sur le parquet. On ne jouait pas avec la pression, comme si nos vies en dépendaient. Sans ça, on n’aurait pas réussi à éliminer Utah ou les Clippers. »

« Beaucoup de médias ne voyaient pas cette équipe comme une menace, ni comme une très bonne équipe »

Les Nuggets ont passé 82 jours dans la « bulle » de Disney World, alternant les prestations décevantes ou inquiétantes avec des matches de grande qualité, en affichant des ressources mentales remarquables, symbolisées par les performances de Jamal Murray.

« On a joué dur et ensemble », commente le Canadien. « On s’est battus les uns pour les autres. On a cru les uns envers les autres plus que pendant la saison régulière. On était sur la même longueur d’onde. Même quand ce n’était pas parfait, quand on a connu des hauts et des bas pendant les matches, on a continué. Et match après match, on a prouvé qu’on pouvait revenir. On a démontré qu’on pouvait se battre avec les Clippers, qui étaient favoris. On a bousculé les Lakers. Et ce n’est que notre deuxième année en playoffs. »

Outre les deux 3-1 remontés, les sensations d’avoir déjoué les pronostics et d’avoir gagné le respect de tous rendent ce parcours en playoffs spécial.

« Je suis fier de ce qu’on a réussi », poursuit le meneur des Nuggets. « Ce n’était pas notre objectif final, on voulait faire plus, mais on a été loin, on a surpris beaucoup de monde, et c’est agréable. On a toujours été des outsiders. Puis, quand on est revenu, on avait une cible dans le dos. Mais beaucoup de médias ne voyaient pas cette équipe comme une menace, ni comme une très bonne équipe. »

« Mon message c’est : souvenez-nous de cette sensation. Utilisez le Game 7 contre Portland de l’an passé comme une motivation. Toutes les grandes équipes doivent passer par cette douleur de la défaite »

Parfois vue comme une équipe « soft », qui souffre quand il faut sortir les muscles, la formation de Michael Malone a montré qu’elle pouvait aussi montrer les dents et renverser des situations. C’est ce que retient Nikola Jokic.

« On se bat », assure le pivot serbe. « On l’a montré, encore ce samedi soir, car même à -16, on n’a pas abandonné. On n’a pas lâché le match. Ce sera notre mentalité pour les prochaines années. On ne baisse pas les bras, on continue de se battre, on se donne une chance de gagner le match. »

Comme toute équipe qui échoue aux portes des Finals, les Nuggets doivent prendre le bon virage s’ils veulent espérer les disputer. L’automne sera important avec des joueurs en fin de contrat (Paul Millsap, Mason Plumlee, Torrey Craig), et comment conserver cette belle dynamique pour aller encore plus loin la saison prochaine ?

« Cette finale de conférence est bien plus serrée que le score de 4-1 ne le laisse imaginer », estime Mike Malone. « Je suis encouragé par la maturité, la croissance et la progression de mes joueurs. Nos jeunes ne vont que s’améliorer et pour les fans des Nuggets, c’est excitant. Mon message c’est : souvenez-nous de cette sensation. Utilisez le Game 7 contre Portland de l’an passé comme une motivation. Toutes les grandes équipes doivent passer par cette douleur de la défaite. Notre motivation doit nous pousser à revenir plus fort et à ne pas satisfaire d’une finale de conférence. On avance, pas à pas, dans la bonne direction. Notre objectif reste d’être champion. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Denver Nuggets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés