Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Le MVP de la nuit : le King tout simplement !

Avec ses 38 points, 16 rebonds et 10 passes, LeBron James a encore été exceptionnel, et il a carrément pris le match à son compte dans le « money time » pour décrocher la 10e finale de sa carrière !

Ses coéquipiers l’ont entouré à la fin du match, et ils lui ont placé une couronne virtuelle sur la tête. LeBron James mérite plus que jamais son surnom de « King ». Il a été le roi de ce Game 5 face aux Nuggets, et pour beaucoup, il est tout simplement le roi de sa génération; Ça se matérialise par une 10e finale NBA. Derrière Bill Russell et Sam Jones, il n’est que le 4e joueur à réussir cet exploit dans l’histoire, à égalité avec Kareem Abdul-Jabbar.

Comme KAJ en son temps, il est venu aux Lakers pour aider la franchise à retrouver les sommets, et il a déjà réussi un premier objectif : la ramener en finale NBA pour la première fois depuis 2010. « C’est le plus grand joueur de cette foutue planète » lâche Danny Green, déjà son coéquipier aux Cavaliers, puis son adversaire avec les Spurs, et désormais en lice pour conserver son titre de champion NBA acquis l’an passé avec les Raptors.

« Il nous a dit que c’était son moment. Les Nuggets étaient sur un « run » en fin de 3e quart-temps, et il a tout simplement pris les choses en main. Tout le monde s’est écarté, et on l’a laissé être lui-même »

Que dire de plus sur LeBron James… Son Game 5 est l’image de sa carrière : éblouissant ! Dans un match décisif, le quadruple MVP réalise un nouveau triple-double. Et quel triple-double ! 38 points, 16 rebonds et 10 passes. C’est son 4e triple-double des playoffs actuels, et il égale Magic Johnson sur une saison. C’est aussi son 27e triple-double en carrière, en playoffs, et il n’est plus qu’à trois unités du même Magic.

Et que dire de son quatrième quart-temps et du « money time », lorsqu’il a pris le match à son compte pour planter neuf points de suite. À chaque fois, un gros écran de Dwight Howard en tête de raquette, et derrière le talent fait le reste avec une adresse diabolique à 3-points, ou une technique parfaite pour planter un fadeaway compliqué. Jerami Grant est au contact. Il ne le lâche pas, mais il n’y a rien à faire…

« Il nous a dit que c’était son moment » raconte Anthony Davis. « Les Nuggets étaient sur un « run » en fin de 3e quart-temps, et il a tout simplement pris les choses en main. Tout le monde s’est écarté, et on l’a laissé être lui-même. Il a bouclé l’affaire. Il en est toujours capable. »

À bientôt 36 ans, LeBron est encore capable de dominer une rencontre de playoffs comme lorsqu’il était à Cleveland ou Miami. C’est le Benjamin Button du sport. « Je ne sais pas si j’ai déjà vu un gars prendre le match à son compte comme il l’a fait dans le 4e quart-temps » avoue Frank Vogel. Quant à LeBron, son analyse est très simple : « Si on est dans le 4e quart-temps et qu’on est en position de gagner, je ferai tout pour qu’il n’y ait pas d’autre match. Je veux être aussi désespéré que mon adversaire. » Jouer chaque match comme un Game 7, c’est ce que répète souvent les plus grands…

« On a fait un pas de plus vers notre objectif, mais le boulot n’est pas terminé »

Mais LeBron James était venu à Los Angeles pour ça. Il voulait ramener les Lakers au sommet. Il voulait le faire en la portant sur ses épaules. Même à 35 ans, et après une saison pourrie par une grosse blessure, son talent et ses ambitions sont intacts.

« Mes épaules sont assez larges pour supporter beaucoup de charge, mais ma tête est encore plus costaude » explique-t-il après le match. « On va célébrer ça ce soir, mais on a conscience qu’on a un plus gros poisson à pêcher. On a fait un pas de plus vers notre objectif, mais le boulot n’est pas terminé. On a conscience qu’il y a un objectif plus important, mais on ne peut pas prendre ça pour acquis, car ça n’arrive pas tous les ans… »

D’ailleurs, ce n’était pas arrivé aux Lakers depuis 2010, et LeBron James n’avait même pas goûté aux playoffs la saison passée. Voilà pourquoi il faut savourer cette 10e finale NBA en carrière. En fonction de la suite de la série entre le Heat et les Celtics, elle débutera mercredi ou vendredi. Quoi qu’il arrive, l’adversaire sera symbolique pour LeBron James, lui qui a été deux fois champion avec Miami, et qui a lutté face à Boston toute sa carrière !

Décédé il y a huit mois jour pour jour, Kobe Bryant est évidemment dans toutes les têtes. Il était là, en 2010, pour la dernière finale des Lakers. « À chaque fois qu’on met ce maillot, on pense à son héritage et ce qu’il a signifié pendant plus de 20 ans pour cette franchise. On pense à ce qu’il apportait sur et en dehors du terrain, et ce qu’il exigeait de ses coéquipiers et de lui-même » conclut LeBron James. « Nos matches sont différents. Dans nos têtes, le but est de donner le meilleur de nous-mêmes et de ne pas perdre. Je fais partie des rares qui peuvent comprendre la mentalité de Kobe. »

LeBron James Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2003-04 CLE 79 40 41.7 29.0 75.4 1.3 4.2 5.5 5.9 1.9 1.7 3.5 0.7 20.9
2004-05 CLE 80 42 47.2 35.1 75.0 1.4 6.0 7.4 7.2 1.8 2.2 3.3 0.7 27.2
2005-06 CLE 79 43 48.0 33.5 73.8 1.0 6.1 7.0 6.6 2.3 1.6 3.3 0.8 31.4
2006-07 CLE 78 41 47.6 31.9 69.8 1.1 5.7 6.7 6.0 2.2 1.6 3.2 0.7 27.3
2007-08 CLE 75 40 48.4 31.5 71.2 1.8 6.1 7.9 7.2 2.2 1.8 3.4 1.1 30.0
2008-09 CLE 81 38 48.9 34.4 78.0 1.3 6.3 7.6 7.3 1.7 1.7 3.0 1.2 28.4
2009-10 CLE 76 39 50.3 33.3 76.7 0.9 6.4 7.3 8.6 1.6 1.6 3.4 1.0 29.7
2010-11 MIA 79 39 51.1 33.0 75.9 1.0 6.5 7.5 7.0 2.1 1.6 3.6 0.6 26.7
2011-12 MIA 62 38 53.1 36.2 77.1 1.5 6.4 7.9 6.2 1.6 1.9 3.4 0.8 27.2
2012-13 MIA 76 38 56.5 40.6 75.3 1.3 6.8 8.0 7.3 1.5 1.7 3.0 0.9 26.8
2013-14 MIA 77 38 56.7 37.9 75.0 1.1 5.9 6.9 6.3 1.6 1.6 3.5 0.3 27.1
2014-15 CLE 69 36 48.8 35.4 71.0 0.7 5.3 6.0 7.4 2.0 1.6 3.9 0.7 25.3
2015-16 CLE 76 36 52.0 30.9 73.1 1.5 6.0 7.4 6.8 1.9 1.4 3.3 0.6 25.3
2016-17 CLE 74 38 54.8 36.3 67.4 1.3 7.3 8.6 8.7 1.8 1.2 4.1 0.6 26.4
2017-18 CLE 82 37 54.2 36.7 73.1 1.2 7.5 8.7 9.1 1.7 1.4 4.2 0.9 27.5
2018-19 LAL 55 35 51.0 33.9 66.5 1.0 7.4 8.5 8.3 1.7 1.3 3.6 0.6 27.4
2019-20 LAL 67 35 49.3 34.8 69.3 1.0 6.9 7.8 10.2 1.8 1.2 3.9 0.5 25.3
Total   1265 38 50.4 34.4 73.4 1.2 6.2 7.4 7.4 1.8 1.6 3.5 0.8 27.1

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés