Matchs
hier
Matchs
hier
MIA112
BOS109
Pariez en ligne avec Unibet
  • DEN3.05LOS1.4Pariez
  • BOS1.65MIA2.36Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Rajon Rondo boosté par la présence de son frère dans la « bulle »

Au-delà de sa récente altercation verbale avec Russell Westbrook, William Rondo est une présence appréciée par son frère et meneur des Lakers.

Rajon Rondo est usé comme jamais. Le meneur remplaçant des Lakers est à peine revenu de sa longue absence qu’il doit se coltiner James Harden en défense.

En passe de réactiver son mode « Playoffs Rondo » dans ce Game 2 face aux Rockets, le meneur reçoit alors un soutien vocal bienvenu. Une voix qui l’encourage à tout donner et continuer de lutter face au barbu.

L’un de ses camarades de jeu ? Non, son frère William, présent dans la pénombre de la salle. « J’avais besoin de ça, » raconte Rajon Rondo. « Je lui ai même dit qu’il m’avait aidé à surmonter ce quatrième quart-temps en termes de fatigue, je l’ai entendu dans la salle. Je suis toujours à sa recherche à l’entame des matchs. »

C’est au cours d’un autre quatrième quart-temps, lors du Game 5, que ce même William Rondo s’est fait remarquer en chambrant Russell Westbrook. Des mots doux auxquels le meneur des Rockets a peu goûtés, provoquant l’expulsion du frère Rondo.

« Il n’a pas insulté, » relativise le joueur des Lakers, qui espère que la ligue sera clémente. « Évidemment, ce n’est pas une salle (classique), on peut entendre beaucoup plus distinctement. Si Russ avait inscrit 30 points ce soir-là, je ne crois pas qu’il lui aurait dit quelque chose. C’était un match éliminatoire, et il n’a pas bien joué. Vous êtes frustré et vous laissez ce genre de choses vous atteindre. »

Le « concierge » de la ligue

Selon The Undefeated, William Rondo devrait être privé des prochaines rencontres des Lakers mais ne devrait pas être expulsé de la « bulle ». L’intéressé est présent sur place depuis le début de la reprise du championnat. La NBA et le syndicat des joueurs ont en effet fait appel à sa société spécialisée en conciergerie, qui propose également des services de coiffure et d’onglerie sollicités par joueurs, personnel NBA et médias.

En prenant contact avec la patronne du syndicat Michele Roberts, William Rondo voyait autant une occasion de faire business que d’être à proximité de son frère, pour le soutenir. Il a monté sa société en 2010, du temps où son frère évoluait encore avec les Celtics.

« Je l’observe et je vois comment il fait les choses en coulisses, les restaurants qu’il fréquente, les choses qu’il aime et je copie ça en quelque sorte, » énumère l’aîné. « Cela m’a conduit à beaucoup de ressources et de personnes particulières que j’ai dû rencontrer au fil des ans, des chefs privés aux coordinateurs d’événements. Rajon a donc été la passerelle vers mon entreprise. »

Et le meneur, qui salue l’esprit d’entreprise de son frère et son flair pour repérer les besoins des joueurs, reçoit en retour des encouragements importants durant ces playoffs. « C’est mon point de repère depuis que je suis là. Il m’apporte beaucoup d’inspiration et de motivation. C’est quelqu’un que j’observe dans les tribunes et qui me permet de garder mon calme. Il connaît le jeu. J’ai vraiment besoin de lui dans la salle avec moi. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Los Angeles Lakers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés