Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Houston, meilleure défense depuis le début des playoffs

La formation de Mike D’Antoni a souvent été pointée du doigt pour ses errements défensifs. Mais ça, c’était avant !

En playoffs, les progrès défensifs des Rockets étaient déjà bien visibles, notamment lorsqu’ils avaient poussé les Warriors dans leurs retranchements avec cette capacité à changer sur tous les écrans. Même constat depuis la reprise de la saison NBA dans la bulle, à l’image d’un James Harden beaucoup plus concerné et appliqué de ce côté du parquet. Le dernier succès en date des hommes de Mike D’Antoni est venu confirmer la tendance, Houston ayant disposé d’OKC en ne concédant que 80 points dans le Game 5 !

Au lendemain de ce précieux succès, les Rockets ont ainsi rejoint Boston à la première place du classement à l’évaluation défensive en playoffs (101.8 encaissés sur 100 possessions), chipant la 2e place aux Raptors.

En conférence de presse, Mike D’Antoni n’a pas boudé son plaisir, demandant au journaliste de reposer sa question concernant les progrès défensifs de la franchise texane. « Non, c’est bien ce que j’avais entendu, mais je n’étais pas sûr, je suis désolé », a-t-il ironisé, lui qui avait annoncé que son équipe allait devoir hausser le ton en défense pour exister en playoffs.

Si l’expulsion de Dennis Schroder qui avait maintenu OKC dans le coup presque à lui seul en première mi-temps, a joué en faveur de Houston, les Rockets ont aussi fait les bons ajustements en corrigeant leurs erreurs sur les aides défensives, dans la façon de contenir les drives en un-contre-un, ou encore en laissant par exemple Luguentz Dort shooter de loin, avec succès pour eux et beaucoup moins lui : 0/9 à 3-points de l’ailier du Thunder à l’arrivée. Et que dire de Danilo Gallinari, limité à … 1 point !

« On s’y attendait, a noté Mike D’Antoni. Les gars sont concentrés à fond. On fait encore des erreurs, mais dans l’ensemble, on a fait un excellent travail, en ne faisant jamais deux fois la même faute, en parvenant à passer à autre chose. Donc l’état d’esprit est bon et il y a une vraie volonté de s’améliorer ».

Ne pas relâcher les efforts

Les ajustements défensifs des Rockets ont été déterminants dans un Game 5 de la plus haute importance. Mais l’heure a beau être à l’auto-satisfaction, PJ Tucker sait toutefois que l’équilibre demeure fragile, connaissant parfaitement les forces et les faiblesses de son équipe.

« Ce n’est pas encore suffisant, et ce n’est pas aussi bien que ça devrait l’être, a-t-il prévenu. On a bien joué, on a gagné assez facilement. Mais si on veut finir la série, il faut s’attendre à ce qu’ils reviennent en étant plus dur, comme ils ont fait dans les Game 2, 3 et 4. On doit continuer à progresser. Même si on a la meilleure défense à l’évaluation. Parfois, quand on fait une série, c’est là qu’on devient les plus vulnérables. On commence à se relâcher et à se concentrer davantage sur l’attaque que sur la défense. Mais quand on est focalisés sur la défense, comme ça a été le cas dans le troisième quart-temps, ça vient tout seul en attaque. Donc ça ne se joue pas à grand-chose ».

L’autre piège serait de sous-estimer cette équipe d’OKC, mais les deux défaites consécutives des Rockets après avoir mené 2-0 ont définitivement vacciné les coéquipiers d’Eric Gordon quant à cette menace.

« OKC est vraiment une bonne équipe, rappelle le shooteur de Houston. Les gens ne donnent pas beaucoup de crédit à cette équipe, mais ils ont beaucoup d’individualités qui peuvent scorer. Notre but principal est de rester face à eux, les forcer à prendre des tirs contestés et on a fait du bon boulot en rendant presque tous leurs tirs compliqués. On n’est pas une grande équipe, mais avec la façon dont on travaille et notre cohésion, on est plutôt bons ».

La menace d’un Game 7 suffira-t-elle à maintenir les troupes de Mike D’Antoni sur la même longueur d’ondes ? Début de réponse à partir de 3h du matin cette nuit…

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
James Harden 68 36.5 44.4 35.5 86.5 1.0 5.5 6.6 7.5 4.5 1.8 0.9 3.3 34.3
Russell Westbrook 57 36.0 47.2 25.8 76.3 1.8 6.2 7.9 7.0 4.5 1.6 0.4 3.5 27.2
Eric Gordon 36 28.2 36.9 31.7 76.6 0.2 1.7 2.0 1.5 1.2 0.6 0.4 1.9 14.4
Clint Capela 39 32.8 62.9 0.0 52.9 4.3 9.5 13.8 1.2 1.6 0.8 1.8 2.6 13.9
Jeff Green 18 22.6 56.4 35.4 85.7 0.6 2.3 2.9 1.7 0.8 0.8 0.5 2.4 12.2
Robert Covington 22 33.0 39.2 31.5 80.0 1.2 6.8 8.0 1.5 1.4 1.6 2.2 3.3 11.6
Danuel House 63 30.4 42.7 36.3 81.1 0.9 3.3 4.2 1.3 0.9 1.1 0.5 2.1 10.5
Ben Mclemore 71 22.8 44.4 40.0 74.6 0.3 1.9 2.2 0.8 0.7 0.6 0.2 2.2 10.1
Austin Rivers 68 23.4 42.1 35.6 70.3 0.4 2.2 2.6 1.7 0.7 0.7 0.1 1.9 8.8
P.j. Tucker 72 34.3 41.5 35.8 81.2 1.6 5.1 6.6 1.6 1.0 1.1 0.5 3.2 6.9
Demarre Carroll 9 17.2 43.2 25.0 77.3 0.6 2.1 2.7 1.6 0.8 0.7 0.3 1.3 6.0
Chris Clemons 33 8.8 40.1 34.6 90.9 0.1 0.8 0.9 0.8 0.6 0.3 0.2 0.8 4.9
Isaiah Hartenstein 23 11.6 65.7 0.0 67.9 1.3 2.7 3.9 0.8 0.7 0.4 0.5 1.8 4.7
Gary Clark 18 11.8 39.0 35.3 85.7 0.6 1.6 2.2 0.7 0.1 0.1 0.4 1.2 3.9
Bruno Caboclo 8 6.5 50.0 25.0 100.0 0.8 1.2 2.0 0.2 0.8 0.6 0.6 1.0 3.5
Ryan Anderson 2 7.0 28.6 20.0 0.0 0.0 3.5 3.5 1.0 0.5 0.5 0.0 0.5 2.5
Thabo Sefolosha 41 10.6 40.7 27.8 37.5 0.5 1.8 2.3 0.6 0.4 0.6 0.3 1.0 2.2
Michael Frazier 13 11.1 24.1 17.4 64.3 0.1 0.7 0.8 0.2 0.4 0.2 0.0 1.7 2.1
Luc Mbah A Moute 3 8.2 40.0 0.0 50.0 0.3 0.3 0.7 0.0 0.3 0.7 0.0 0.0 1.7
Tyson Chandler 26 8.4 77.8 0.0 46.2 1.0 1.6 2.5 0.2 0.3 0.2 0.3 1.2 1.3
William Howard 2 6.6 0.0 0.0 0.0 0.0 1.0 1.0 0.5 0.5 0.0 0.0 0.5 0.0

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Houston Rockets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés