Pariez en ligne avec Unibet
  • MIA2.5LOS1.45Pariez
  • ORL3HOU1.32Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le Thunder refile le virus des mauvaises fins de match aux Pelicans

Oklahoma City vient de s’imposer deux fois de suite par moins de cinq points d’écart contre New Orleans.

Il y a une semaine, le Thunder commençait à s’agacer de ne pas réussir à conclure ses matchs dans le « money time » : dans les rencontres terminées avec un écart de cinq points ou moins, la franchise n’avait gagné aucune fois en sept matchs. « On va apprendre à être meilleurs dans ces situations » annonçait Chris Paul. « Ce serait agréable d’apprendre et de gagner en même temps. C’est ce qu’on doit réussir à faire. »

Ce que réussissaient à faire les Pelicans jusqu’à la semaine dernière avec trois victoires sur quatre scénarios serrés. Avant une courte défaite contre les Lakers, et deux matchs contre Oklahoma City perdus 109-104 puis 107-104 : les joueurs du Thunder leur ont refilé le virus !

Dans le premier round vendredi soir, les joueurs de la Nouvelle-Orléans avaient manqué leurs six derniers tirs. Hier soir, alors que Lonzo Ball leur avait donné cinq points d’avance à cinq minutes de la fin, les Pels ont converti seulement deux attaques sur les huit suivantes, en laissant dans le même temps Chris Paul et Steven Adams faire la différence de l’autre côté sur pick-and-roll. « Ils ont été très bons avec ça en fin de match, et Chris a fait un super boulot pour gérer le chrono tout en disant aux gars où se placer » apprécie Billy Donovan.

Équilibrer la balance dans les matchs serrés

« C’est le moment où on gagne des matchs. J’ai été dans cette situation des milliers de fois » rappelle CP3. « Si tu n’as pas de prises à deux, tu fonces avec agressivité. Si tu en as une, tu essaies de faire le bon choix. » Et si la fin de l’horloge des 24 secondes arrive, tu mets un 3-points compliqué pour tuer l’adversaire. « J’avais raté ce tir sept fois de suite peut-être, c’est un coup de chance j’imagine. » Le symbole d’une passe d’arme avec son ancienne ville, qui enregistre une cinquième défaite de suite.

« Comme je leur ai dit en sortant du vestiaire, tout le monde est concerné, on est dans le même bateau, et ce qu’on doit faire, c’est sortir du trou en combinant des bonnes actions et les stops en fin de partie afin de réussir à gagner quelques uns de ces matchs » décritAlvin Gentry. Certes, ses joueurs affichent un bilan de 3 victoires pour 4 défaites dans les matchs en moins de 5 points, mais aussi de 4 succès pour 8 revers dans ceux terminés avec moins de 10 points d’écart. « C’est comme ça depuis le début la saison, on en parle tout le temps : on se met en position de gagner puis on laisse filer le match dans les trois dernières minutes » regrette Lonzo Ball.

« On a ajusté les rotations, on devrait être capable de faire les bonnes actions pour gagner des matchs » clame Alvin Gentry. « Il y aura beaucoup de matchs serrés au cours de la saison. Il faut que la balance soit équilibrée. Ce n’est pas le cas pour l’instant. Il faut qu’on trouve un moyen d’y parvenir. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

New Orleans Pelicans en 1 clic

Oklahoma City Thunder en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés