NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
TOR
NOR2:00
LAC
LAL4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Les Bleus ont les yeux vers les Jeux

Avec une qualification en poche pour Tokyo 2020, une médaille de bronze et la naissance d’un nouveau groupe à la hiérarchie établie, la France a coché toutes les cases pour revenir plus fort dans moins de dix mois au Japon.

Comme l’a déclaré Rudy Gobert après la rencontre, les Bleus ont décroché la médaille de bronze « à l’orgueil », après avoir été menés de 15 longueurs (40-25 dans le troisième quart-temps). Même si les hommes de Vincent Collet étaient programmés pour la grande finale, il s’en est fallu de peu pour que le coup de massue soit totale.

Pour Nando De Colo, « c’est l’esprit d’équipe, le caractère » qui a fait la différence. « On savait qu’ils avaient de bons joueurs, une bonne équipe. Mais ils sont aussi fatigués que nous. À la fin, c’est dans la tête. Savoir jouer juste, savoir prendre nos responsabilités et à la fin surtout, savoir s’entraider. C’est ce qu’on a fait ».

« On ne voulait pas revenir sans rien après tous les sacrifices que l’on a fait depuis deux mois », poursuit Rudy Gobert. « Revenir sans rien, ce n’était pas possible. L’Australie pensait la même chose que nous, ils n’avaient jamais gagné de médaille. C’était une super équipe qui méritait, pour moi, d’aller en finale. C’était aussi un grand match pour eux. C’était un combat. On a été menés de 9 points. Le banc a fait un super boulot pour nous remettre dans le coup et on a bien fini ensuite. On s’est dit : « On donne tout. Pas de regrets. On joue ensemble. On continue à partager le ballon et on voit ce qu’il se passe ».

« On aura l’opportunité de gagner d’autres médailles d’or et on le fera »

La réaction a été à la hauteur. Fédérés par un Nicolas Batum retrouvé, les Français ont réussi à inverser la tendance. Comme la réflexion a souvent été faite durant la quinzaine, voici peut-être un match de plus que la France aurait perdu il n’y a encore pas si longtemps. « C’est vrai que ce n’est pas la couleur que l’on voulait mais dans 10-15 ans, il y aura quelque chose dans la salle des trophées, il n’y aura pas du vide et surtout les souvenirs qui vont avec. On aura l’opportunité de gagner d’autres médailles d’or et on le fera », poursuit Rudy Gobert.

Dans quelques années, l’histoire dira ce qu’on retiendra de ce nouveau « comeback » victorieux synonyme de médaille de bronze, la deuxième de suite en Coupe du Monde. Celui-ci pourrait bien représenter le moment charnière d’une équipe qui continue de progresser et s’est un peu plus rapprochée du meilleur niveau mondial.

« Même avant la campagne, je me souviens quand j’avais eu le coach au téléphone, je lui avais dit que cet été devait aussi nous servir pour les Jeux. On est sur la bonne voie. On ramène une médaille à la maison. C’est très bien. Maintenant on va essayer de continuer avec ce groupe », a ajouté Nando De Colo.

Faire mieux à Tokyo

Le mot est lâché. Seulement quelques heures après la fin d’un marathon de deux mois, tout le groupe était déjà tourné vers Tokyo 2020 et l’objectif de décrocher l’or. « C’est l’objectif » conclut le pivot du Jazz, 27 ans « seulement ». « Sur la continuité, on va revenir encore meilleur. Notre groupe acquiert de l’expérience. On a une équipe qui est encore très jeune. On va continuer à progresser et revenir plus fort, chaque année ».

Une ambition partagée par le Pat Beverley français, Andrew Albicy, qui a rayonné durant la compétition par son impact, son agressivité en défense et son adresse extérieure comme ce fut encore le cas face à l’Australie (à 3/4)

« L’objectif était de se qualifier pour les Jeux. On a eu une médaille en plus. Maintenant j’espère que je vais poursuivre sur ce parcours, aller aux Jeux Olympiques et essayer de gagner quelque chose là bas aussi » a glissé le futur meneur du Zenit Saint-Petersbourg. « La France a toujours essayé de viser haut. On veut essayer d’avoir une médaille. C’est le seul objectif qu’on puisse avoir. On avait un groupe jeune, qui a travaillé pour la première fois ensemble et je pense que cette première compétition va beaucoup nous aider. On a beaucoup appris. Chaque joueur va progresser dans son club et être meilleur pour attaquer ces Jeux Olympiques ».

La France a déjà ramené l’argent d’une compétition olympique à deux reprises (1948 et 2000). C’est sans doute la première fois qu’elle se présentera avec l’ambition d’aller chercher l’or. Impossible n’est pas Français, comme on dit.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés