Pariez en ligne avec Unibet
  • PHI1.05ORL9.15Pariez
  • MIA1.3DEN3.4Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Chris Paul reste serein sur l’ambiance aux Suns

NBA – Le meneur des Suns revient sur la situation contractuelle de Deandre Ayton, non prolongé cet automne.

Est-ce que la situation contractuelle de Deandre Ayton va peser sur la saison des Suns ? C’est la question que beaucoup se posent, d’autant que le pivot bahaméen a reconnu qu’il avait été déçu par sa direction.

Pour tenter de calmer le jeu, et relativiser tout ça, il y a Chris Paul. Avec 17 saisons au compteur, il a tout vu et tout vécu, et il pense que l’absence de prolongation de contrat de son jeune coéquipier n’aura pas d’effet sur les ambitions de l’équipe.

« C’est sans doute le meilleur vestiaire que j’ai fréquenté de toute ma carrière » assure-t-il surYahoo! Sports. « Parce que nous avons de jeunes joueurs qui sont des leaders et chacun est un leader à sa manière. Nous communiquons, nous parlons. C’est une vraie famille ici, et on célèbre les gars qui ont été prolongés cet été. »

Mais Deandre Ayton n’a pas été prolongé, contrairement à Chris Paul, Cameron Payne ou encore Mikal Bridges et même Landry Shamet, et le meneur s’est chargé de discuter avec son pivot. « Nous avons parlé de sa situation », confirme le All-Star. « Il sait ce qu’il a à faire. L’objectif commun est de voir tout le monde être prolongé. Sa situation est ce qu’elle est, mais ça va fonctionner pour lui. Nous espérons que ça marchera pour lui. La chose la plus important qu’on puisse faire, c’est d’aller sur le terrain et de gagner des matchs. »

Contrôler son entourage

Mais Chris Paul met en garde contre l’influence des proches. Même si Ayton parvient à gérer la situation, il faut se méfier de la réaction de l’entourage, qui pourrait chercher un bouc émissaire.

« Parfois, cela peut venir d’une personne extérieure, parfois des membres de la famille, des amis et d’un manque de communication » conclut Chris Paul. « Quand je jouais pour Doc [Rivers], il parlait beaucoup du brouhaha. Monty [Williams] en parle aussi. Quand vous perdez un match et que vous rentrez chez vous, bien souvent, tout le monde dans votre famille pense que c’est la faute des autres si vous avez perdu. Je n’oublierai jamais ce que Doc disait… Mais quand vous mûrissez, vous commencez à comprendre que si cela se produit chez vous, vous devez surveiller tout le monde. Vous devez anticiper, et dire que n’est pas la raison pour laquelle vous avez perdu. C’est ça la maturité. Et ce sont des choses que j’ai apprises et que j’ai pu transmettre à d’autres gars. Nous parlons de tout dans cette équipe. Je ne m’inquiète pas de ce genre de choses ici. »