Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Critiqué par un élu new-yorkais, James Dolan appelle à soutenir son opposante aux élections

Le grand patron des Knicks n’a pas apprécié que Max Rose lui enjoigne de vendre la franchise…

La susceptibilité de James Dolan a encore parlé, dans le champ politique cette fois. Le New York Post rapporte que le propriétaire des Knicks a pris fait et cause pour la républicaine Nicole Malliotakis face au démocrate Max Rose, homonyme du nouveau président de la franchise. Tous les deux sont engagés dans la course à la Chambre des représentants de l’État de New-York, dont l’élection se tient le 3 novembre prochain, comme la présidentielle.

Ce positionnement serait directement lié aux récents commentaires de Max Rose au sujet des Knicks. L’intéressé disait être un fan absolu de l’équipe mais réclamait que James Dolan vende la franchie. « À l’heure actuelle, c’est la honte absolue, » formulait-il. « Ils ne font pas les playoffs. Il ne se passe rien. Chaque année où ils manquent les playoffs, la ville de New York est perdante. Nous perdons un morceau de notre âme. »

Il terminait, en s’adressant à James Dolan : « Vends dès demain. Vends dès aujourd’hui. Fais-le pour notre bien à tous, mon frère ! » Le message a été passé mais pas dans le sens espéré.

Le média américain s’est procuré un e-mail, envoyé à des proches, dans lequel le patron des Knicks s’insurge de voir le « Congressman » « penser qu’il peut faire de notre équipe et de ma propriété sa tribune politique. Je dois lui faire comprendre que nous ne le tolérerons. La meilleure façon de le faire est d’aider son adversaire. Il est dans une course serrée pour le Congrès américain à Staten Island. Veuillez vous joindre à moi pour aider Nicole à vaincre Max Rose au Congrès. »

En appelant à soutenir financièrement la républicaine, James Dolan estime que cela enverrait un message fort à tous les politiciens new-yorkais qui voudraient utiliser les Knicks à des fins électoralistes.

James Dolan, via Madison Square Garden Sports Corp., a ainsi déjà signé un chèque de 50 000 dollars à un comité d’action politique qui soutient le parti républicain. Un responsable de ce comité confirme qu’il a été très agacé par les commentaires de Max Rose.

« Ce n’est pas comme si nous n’étions pas conscients que les fans étaient mécontents des performances des Knicks…, » lâche le dirigeant. « C’est très irrespectueux vis-à-vis de ses propres électeurs de penser que c’est quelque chose qui les aiderait à se décider sur qui devrait les représenter au Congrès. »

En plus de rappeler son intention de ne pas vendre la franchise, il fait part d’une volonté de « commencer à prendre des positions plus agressives, en particulier dans la politique de New York ».

De son côté, Max Rose en remet une petite couche : « Heureux de voir que James Dolan met ses talents au service de la campagne de Nicole. Dieu sait que tout ce qu’il touche se transforme en or. N’oubliez jamais le transfert d’Eddy Curry ! Je suis fier de dire que je ne reçois pas d’argent de comités, des lobbyistes fédéraux, ou pire encore, de James Dolan. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

New York Knicks en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés