NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CHA
WAS1:00
PHI
DEN2:00
MIA
ATL2:00
POR
NYK4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA2.14WAS1.66Pariez
  • MIA1.19ATL4.35Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les lieutenants de Kawhi Leonard cherchent toujours leur rythme en attaque

Excellent métronome, Kawhi Leonard doit faire avec des lieutenants sur courant alternatif. Le seul souhait de Nick Nurse : que son équipe retrouve du rythme collectivement en attaque.

Un constat s’est imposé aux Raptors depuis le début de la demi-finale de conférence contre Philadelphie : aussi fort soit-il, Kawhi Leonard ne peut pas gagner seul face à l’armada des Sixers.

La question ne s’était jamais vraiment posée avant puisque Toronto faisait preuve d’une efficacité remarquable en saison régulière sans son « go-to-guy » (17 victoires – 5 défaites), mais un certain nombre de « role players » manquent à l’appel depuis quelques jours. Ce qui rend leur impact d’autant plus perceptible, comme hier soir avec cette séquence en début de quatrième quart-temps où l’équipe a su maintenir le rythme de Philly pendant que son maître à jouer se reposait sur le banc.

« Je crois que c’est évident qu’on avait besoin d’un peu de punch dans la rotation » avoue aisément Nick Nurse. « On a quatre gars au-dessus des 10 points autour de Kawhi et un autre à 9 unités, c’est bien. J’ai surtout trouvé qu’il y avait une mentalité différente par rapport au dernier match. Les gars tiraient quand ils en avaient l’occasion. Quand il y a deux ou trois joueurs sur le porteur de ballon, il faut shooter quand tu le reçois si tu es ouvert, car il n’y a personne qu’on ne veut pas voir shooter. »

Difficile pourtant de continuer à arroser quand le ballon ne veut pas tomber le cercle. Depuis son arrivée au Canada, Marc Gasol a par exemple du mal à dégainer de loin malgré une super adresse globale (plus de 40% en saison régulière et playoffs confondus mais à peine plus de deux tentatives de moyenne). Hier, il a insisté sans réussite, certes (2/7 de loin) mais en restant agressif (16 points au final à 6/13). Le tout avec encore une grosse défense sur Joel Embiid.

Le réveil de Serge Ibaka

Serge Ibaka de son côté, et alors qu’il restait sur 13 points en trois matchs à 6/20, avec un temps de jeu réduit qui ne lui permettait pas de trouver son rythme, a parfaitement réagi pour compenser l’apport d’un Pascal Siakam touché : 12 points à 6/12 aux tirs en 32 minutes. En prime, son association avec Marc Gasol a permis a Toronto de muscler sa raquette.

« On a eu des cinq un peu particuliers, mais j’ai juste aimé la façon dont ils jouaient ensemble » confie Nick Nurse. « Vu l’impact de Serge, je voulais le garder sur le terrain. Il y a eu un avantage de taille pour nous à certains moments, et c’était bien (…) C’était important au niveau des rebonds car on s’est fait un peu bousculer ces deux derniers matchs, notamment avec notre cinq « small ball ». (Hier soir) on avait un peu plus de physique et de taille. On a cherché des solutions pour résoudre nos problèmes, associer Serge et Marc en était une. »

Après avoir perdu cette bataille du rebond 145 à 109 sur les trois premières manches, Toronto a fait jeu égal hier (43-43). Les deux hommes ont le feu vert pour garder la même énergie lors des prochains matchs.

« On va revoir tout ça parce que ça nous aide au rebond et ça nous aide de savoir qu’il peuvent marquer. C’était sympa de voir Marc mettre quelques paniers et continuer à shooter. Serge peut marquer à 2-points et ce serait bien d’en mettre un ou deux de loin. Mais ce sont des valeurs sûres pour recevoir le ballon derrière l’arc, et s’ils sont seuls, on veut qu’ils tirent tous les deux. »

« J’espère qu’on pourra redevenir nous-mêmes »

Aux côtés de la paire intérieure, Kyle Lowry n’a pas forcément brillé mais il a pris ses tirs sans hésiter, alors que Danny Green termine à 11 points, mais avec 8 lancers francs et un 1/4 aux tirs. Hormis donc Serge Ibaka, sur le banc, par contre, c’est le néant avec un 0/4 en 15 minutes cumulées par Patrick McCaw, Norman Powell et Fred VanVleet…

Depuis le début de la série, ce dernier n’a d’ailleurs marqué que 4 points à 1/13 : fantomatique.

Certes, les rotations sont plus courtes en playoffs et la défense prend parfois le pas sur les chiffres purs. Mais cette équipe de Toronto a encore du mal à trouver la bonne formule, se reposant beaucoup (trop ?) sur les isolations et le talent individuel de Kawhi Leonard. « Je crois qu’on continue d’apprendre à se connaître » avoue d’ailleurs Marc Gasol. L’absence d’OG Anunoby et la blessure de Pascal Siakam n’arrangent rien, mais Nick Nurse peut trouver des solutions comme hier soir.

« C’était une performance de caractère » souligne-t-il. « Notre rythme est fluctuant. Il n’était pas extra mais assez bon, sachant qu’on a essayé de trouver des solutions à la volée. On a fait des choses qu’on n’avait jamais faites, avec Marc et Serge. Et on en a fait juste assez. Quelques bons choix, quelques mauvais, mais ce que je retiens, c’est qu’on ne les a pas laissés enchaîner. »

Encore une fois, la défense est essentielle, mais l’entraîneur aimerait voir son équipe tourner à plein régime. Rien qu’une fois.

« J’espère qu’on pourra redevenir nous-mêmes. Notre rythme n’est pas bon, en partie à cause des Sixers, c’est vrai. Mais j’ai vu des tirs qu’on aurait dû mettre, et il faudrait qu’on y arrive un de ces jours. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toronto Raptors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés