Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Mike D’Antoni fatigué de bricoler avec les Rockets

65-25. La différence de scoring entre les bancs des Mavs et des Rockets la nuit dernière, dans la large victoire des premiers, ne pouvait pas mieux symboliser le gros souci de Houston au niveau de son effectif.

Carmelo Anthony est sur le départ, Chris Paul et Gerald Green sont sur le flanc, Nene et Brandon Knight sont toujours à l’infirmerie, Marquese Chriss et Michael Carter-Williams ne sont pas convaincants, et Mike D’Antoni doit bricoler. « Évidemment, c’est un problème, avoue aisément l’entraîneur », cité par ESPN.

« On a des rookies qui sont sixième ou septième dans la rotation, alors qu’ils devraient être en neuvième ou dixième position. Ça passe de temps en temps mais c’est compliqué de se reposer sur eux. Et ce n’est pas de leur faute. Ils progressent. Encore une fois, on va devoir toucher du bois et prier pour qu’ils restent en bonne santé. »

Voilà où en sont les Rockets, à espérer que des rookies ne se blessent pas. Meilleure équipe de la saison régulière l’an passé, Houston affiche actuellement un bilan de 9 victoires pour 11 défaites, pointe à l’avant-dernière place à l’Ouest, avec un banc emmené par Gary Clark, Isaiah Hartenstein et Danuel House Jr. Deux débutants et un « journeyman » rappelé de G-League.

Des titulaires sur les rotules

Comme Mike D’Antoni le résume, ces jeunes joueurs font ce qu’ils peuvent – Danuel House a compilé 18 points hier soir – mais ils ne devraient pas avoir autant de temps de jeu chez un cador, et servent surtout à reposer des titulaires sur les rotules : sur la série en cours de quatre défaites, James Harden est au-dessus de 42 minutes de moyenne, P.J. Tucker à 41, Clint Capela et Eric Gordon autour des 38.

« Ce sont les minutes qui m’inquiètent », se lamente l’entraîneur. « Je les ai rapidement enlevés ce soir parce que c’est bête de les garder sur le terrain dans un match perdu. On va peut-être devoir faire de la gestion pour un match afin de voir ce qui se passe. On doit s’assurer autant que possible – ce n’est pas une science exacte – qu’on préserve nos gars. On doit gagner les matchs qu’on peut gagner, aller en playoffs, et on aura alors un effectif au complet pour aller se battre. »

Chris Paul et Gerald Green de retour vendredi ?

Malgré cette situation très compliquée, et des défaites contre Detroit, Cleveland, Washington et Dallas, James Harden veut croire que son équipe va réagir d’elle-même, comme après sa mauvaise rentrée (cinq défaites sur les six premiers matchs).

« On est déjà passés par là. On a déjà connu une série compliquée, puis on s’est ressaisi et on a gagné cinq matchs de suite. On doit juste trouver une solution. On a beaucoup de nouvelles têtes et on a fait que 20 matchs. Il en reste 60. »

Mais cette équipe a-t-elle seulement les moyens de réagir ? Dans le contexte actuel, ça s’annonce compliqué, et c’est pourquoi le front office réfléchit à des solutions pour renforcer l’effectif.

« Je sais que c’est un truc que la direction a essayé de régler », confie Mike D’Antoni. « Ils vont faire de leur mieux. Il n’y a aucun reproche, c’est comme ça, c’est tout. »

Grosse éclaircie néanmoins dans cette grisaille : le coach a laissé entendre que Chris Paul et Gerald Green pourraient revenir aux affaires vendredi. Ce qui changerait évidemment beaucoup de choses.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Houston Rockets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés