Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Brandon Jennings : « Nous sommes payés des millions ! Jouer à fond c’est le minimum »

Brandon jenningsÀ force de le toucher, les Knicks ne savent même plus où est le fond ! Même les Lakers viennent se balader au Garden. Les Californiens restaient sur douze défaites consécutives à l’extérieur et ne s’étaient plus imposés à Gotham depuis six ans. La énième sonnette d’alarme est tirée dans le vestiaire, mais cette fois, le choix et le poids des mots interpellent.

« C’est notre pire prestation de la saison », regrette Brandon Jennings, qui attaque ensuite frontalement le manque d’envie d’un groupe coupable selon lui d’une faute professionnelle. « L’énergie et les efforts, ça ne se coache pas, c’est quelque chose qui doit être en nous naturellement. Nous gagnons tous des millions pour jouer au basket, donc le minimum qu’on puisse faire est de se donner à fond à chaque match. On doit tout donner quel que soit le contexte et le déroulé du match. »

Jeff Hornacek demande de lui de « jouer avec fierté » quand Carmelo Anthony parle d’effort. « Mais appelez-le comme vous voulez, nous ne l’avions pas », ajoute l’ailier, incapable de susciter la moindre révolte chez ses coéquipiers.

« Melo » pas leader ? Le refrain est connu et lundi soir, le disque a tourné en boucle dans la Mecque de la Grosse pomme. Jeff Hornacek avait récemment reconnu que les rumeurs de transfert autour du franchise player pouvaient affecter le reste de la troupe. « Mais ce n’est pas une excuse », relativisait-il après la déroute face aux Lakers.

« Franchement cette défaite est embarrassante et ce ne sont pas les rumeurs qui peuvent nous fournir une excuse. Je ne sais pas ce qu’il nous faut de plus que de se faire humilier comme ça chez nous pour commencer à jouer comme si gagner avait de l’importance », complète Brandon Jennings.

Evoquant le manque de confiance des uns envers les autres sur le parquet, et donc foncièrement un peu en dehors également, Kristaps Porzingis avoue ne pas avoir la remède aux maux de ses Knicks, battus 17 fois sur leurs 23 derniers matches. New York est désormais 12e de la conférence Est. Et Phil Jackson a jusqu’au 23 février pour provoquer un déclic.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

New York Knicks en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés