NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CHA
PHI1:00
CLE
CHI1:00
DET
WAS1:00
IND
NYK1:00
MIA
MIL1:30
TOR
OKC1:30
HOU
BRO2:00
MEM
DAL2:00
MIN
UTH2:00
NOR
DEN2:00
GSW
POR4:00
SAC
ORL4:00
LAC
BOS4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA2.9PHI1.35Pariez
  • CLE1.57CHI2.25Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Malgré les défaites, les Cavs veulent positiver

NBA – Au lieu de faire tomber l’équipe la plus chaude du moment, les Cavs ont encaissé une cinquième défaite d’affilée face à Phoenix hier soir. A quelques détails près…

Ça s’est joué à rien… ou si peu ! Entre deux équipes aux dynamiques complètement opposées, avec d’une part des Cavs en pleine descente, sur quatre défaites de rang, et d’autre part des Suns qui pétaradent sur 13 victoires de suite, il s’en est fallu d’une poignée de détails pour que ça bascule d’un côté ou de l’autre.

L’expérience du duo Chris Paul – Devin Booker a encore pesé lourd alors qu’en face, sans leur jeune pépite Evan Mobley, les Cavs ont manqué le coche de peu. Au lieu de faire la Une ce matin pour avoir brisé la plus grosse série du moment, Cleveland plonge encore au classement avec un cinquième revers d’affilée.

Des erreurs qui coûtent cher en fin de match

« Je pense qu’on a très bien joué. La fin de match est évidemment difficile à avaler, mais, pendant 48 minutes, on était là. On s’est battu », souffle Cedi Osman pour Cleveland.com. « C’est ce qu’on fait depuis le début de saison. C’est un match très difficile pour nous car on savait qu’on aurait une chance de l’emporter, mais on n’a pas réussi à arracher ce succès. »

Malgré la première mi-temps la plus offensive de la saison, à 65 points, et un dernier quart en folie du Turc (12 points), Cleveland a eu beau atteindre la barre des 100 points pour le second match de suite, ça n’a pas suffi à arrêter les Suns. Malheureusement pour la jeune troupe de l’Ohio, plusieurs erreurs les ont plombés dans le finish.

Une action résume bien tout ça avec Mikal Bridges qui a contré Cedi Osman et, dans la continuité, c’est Chris Paul, en vieux briscard, qui a réussi à provoquer la sixième faute de Darius Garland, obligé de regagner le banc. Plus tard, Ricky Rubio, le meneur vétéran, craquera sur la ligne des lancers. Le train était passé…

« On a perdu deux ballons importants et on a raté deux belles opportunités de marquer dans les cinq dernières minutes. Si on avait réussi ces actions-là… », regrettait Jarrett Allen, auteur d’un double-double à 25 points et 11 rebonds. « Je ne dis pas qu’on doit être parfait car aucune équipe ne va être parfaite. Mais si on avait rentré ces tirs, je pense qu’on aurait pu gagner ce match. On veut gagner mais, sachant qu’on est encore une équipe jeune, on doit prendre les points positifs de chaque match. Ce match en est l’exemple parfait. On était dans le match jusqu’au bout. On a fait de bonnes choses. Des erreurs aussi. Mais il y a des choses sur lesquelles on peut construire. »

S’inspirer des Suns

Actuellement dans le creux de la vague, et pas aidés par l’absence d’Evan Mobley, les Cavs veulent positiver. Repoussés hors du Top 8 dans la conférence Est, les joueurs de J.B. Bickerstaff doivent rapidement retrouver la marche avant sous peine de se mettre en grosse difficulté. Ce serait dommage après leur beau début de saison…

« On joue contre de très bonnes équipes, avec de très grosses individualités qui peuvent réussir des actions décisives en fin de match. C’est notre courbe d’apprentissage », analyse le coach. « Il faut qu’on apprenne à réaliser ces actions pour gagner en fin de match. Parce qu’on va être au contact dans beaucoup de nos matchs, vu comment on joue et comment les gars se battent. On va disputer beaucoup de quatrièmes quart-temps tendus comme ça, et il faut encore qu’on trouve un moyen de s’imposer. »

Pour ce faire, Cleveland n’avait qu’à regarder son adversaire du soir. Passé de risée de la Ligue à finaliste NBA en quelques claquements de doigt, Phoenix a réussi une ascension fulgurante sous la houlette de Monty Williams, suite à l’arrivée de Chris Paul. Et JB Bickerstaff compte bien s’inspirer de cette « success story ».

« C’est notre objectif », conclut le technicien. « On veut accomplir les choses qu’ils ont accomplies et construire de la manière dont ils se sont construits. On en prend le chemin, on va dans la bonne direction. »

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Darius Garland 23 34.6 46.6 39.0 87.9 0.5 2.4 2.9 7.3 4.0 1.2 0.1 1.8 19.3
Jarrett Allen 22 33.5 71.0 25.0 67.7 3.4 7.9 11.2 1.8 2.1 0.9 1.3 1.7 17.3
Collin Sexton 11 28.8 45.0 24.4 74.4 1.2 2.1 3.3 2.1 2.8 0.9 0.0 2.3 16.0
Lauri Markkanen 16 31.8 40.6 33.3 86.1 1.3 4.8 6.1 1.2 0.7 0.8 0.6 1.4 14.6
Evan Mobley 21 33.9 46.5 33.3 78.5 1.8 6.4 8.1 2.6 1.7 0.9 1.8 2.1 14.0
Ricky Rubio 25 29.2 35.9 34.8 84.2 0.4 3.6 4.0 6.2 2.7 1.2 0.2 2.2 13.3
Cedi Osman 19 22.3 46.1 40.7 71.4 0.3 2.5 2.8 1.7 0.9 0.9 0.3 1.6 11.5
Kevin Love 17 20.0 40.5 36.1 94.9 1.2 5.8 7.1 2.0 1.0 0.2 0.2 1.1 11.0
Isaac Okoro 18 28.8 35.9 21.8 74.3 1.4 2.6 4.1 1.8 1.1 0.9 0.3 2.3 7.3
Dean Wade 16 22.4 40.3 29.8 83.3 0.8 2.5 3.2 1.3 0.3 0.7 0.1 2.0 4.8
Lamar Stevens 15 10.5 37.0 37.5 57.1 0.7 0.9 1.6 0.3 0.4 0.3 0.3 1.2 2.9
Dylan Windler 17 10.8 45.9 41.7 75.0 0.4 1.4 1.8 1.1 0.5 0.2 0.1 1.1 2.8
Denzel Valentine 15 6.5 27.8 30.4 0.0 0.4 0.7 1.1 0.2 0.4 0.3 0.0 0.6 1.8
Ed Davis 9 8.6 70.0 0.0 50.0 0.4 2.8 3.2 0.1 0.3 0.2 0.4 1.0 1.7
R.j. Nembhard 2 1.6 100.0 0.0 0.0 0.0 0.5 0.5 0.5 0.0 0.0 0.0 0.0 1.0
Kevin Pangos 8 2.9 33.3 50.0 50.0 0.1 0.0 0.1 0.4 0.4 0.1 0.0 0.2 0.5
Tacko Fall 7 2.8 50.0 0.0 25.0 0.1 0.6 0.7 0.0 0.1 0.0 0.1 0.0 0.4

Tags →
A lire aussi