Pariez en ligne avec Unibet
  • IND2.13WAS1.75Pariez
  • TOR2.52MEM1.55Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Knicks stoppent l’envol des Pelicans

En difficulté face au duo Ingram-Williamson, auteur de 53 points, les Knicks se sont appuyés sur Julius Randle et leur banc pour s’imposer 116-106 face aux Pelicans.

Dans ce début de match, Julius Randle (32 points) ne perd pas de temps pour se mettre en rythme puisque l’ancien Laker commence la rencontre par un parfait 3/3 à longue distance.

Face à l’une des meilleures défenses de la NBA, les Pelicans s’en remettent aux exploits individuels de Brandon Ingram (28 points) puis de Zion Williamson (25 points) pour se mettre au niveau des visiteurs.

Discret les cinq premières minutes, l’ancien bulldozer de Duke trouve la faille en cette fin de quarttemps malgré la défense resserrée des hommes de Tom Thibodeau lorsque le sophomore détient le ballon entre ses mains. Trop puissant et récupérant ses propres échecs quand il ne sanctionne pas la première fois, Zion Williamson ramène son équipe à hauteur avant d’entamer le deuxième quart-temps (26-26).

Zion Williamson inarrêtable

À l’ouverture des bancs, les Knicks créent le premier écart. Sous l’impulsion de leur trio Rose-Quickley-Burks, New York profite de la mauvaise défense extérieure des hommes de Stan Van Gundy pour enchainer les réussites longue distance et ainsi se créer une avance d’une dizaine de points. Malheureusement pour eux, cette avance va fondre comme neige au soleil.

En insistant essentiellement à l’intérieur, les Pels reviennent à hauteur. Et comme lors des douze premières minutes, c’est Zion qui sonne la révolte. Hyper actif, le jeune intérieur pose bien des problèmes dans la raquette adverse mais cette fois-ci, il est suivi par ses coéquipiers dont Steven Adams (10 points et 10 rebonds) qui joue lui aussi des coudes pour marquer à la suite de rebonds offensifs. Au final, New Orleans parvient une nouvelle fois à combler son retard avant de rentrer au vestiaire (53-52).

Les deux équipes se rendent coup pour coup. Toujours avec un penchant pour le jeu intérieur, chaque franchise s’appuie sur ses joueurs phares. Julius Randle inscrit 9 des 12 premiers points de New York dans le quart-temps tandis que le duo Ingram-Williamson continue de faire le jeu. Même s’ils souhaitent fermer au maximum l’accès au cercle, les Knicks subissent toujours autant l’impact physique des Pels.

Alec Burks en facteur X

D’autant que ces derniers peuvent compter sur une réussite extérieure de temps à autre par l’intermédiaire de Naji Marshall (14 points). Sans Zion Williamson pour l’épauler, Brandon Ingram force un peu son jeu pour garder son équipe à hauteur des Knicks. Heureusement pour lui, James Johnson (13 points) sort de sa boite en inscrivant quelques paniers à mi-distance qui soulagent l’ancien Laker mais ça n’empêche pas Derrick Rose de bien finir le quart-temps et de donner une petite avance à l’entame de l’ultime période. (93-89)

Derrick Rose a montré la voie et Alec Burks suit le mouvement. L’ancien du Jazz joue le rôle de facteur X. Que ce soit à mi-distance, sur la ligne ou même derrière l’arc, le scoreur marque les 10 premiers points de son équipe alors que la défense collective de New York élève son niveau dans le but de s’offrir une importante victoire (104-97).

Et il faudra attendre plus de six minutes et le 2+1 de Julius Randle pour voir un autre joueur qu’Alec Burks alimenter la marque. Mais les locaux ne lâchent pas l’affaire. Grâce notamment au talent de Brandon Ingram, les Pels reviennent à deux possessions de leurs adversaires. Malgré la combativité de ce dernier et de Zion Williamson qui vont chacun provoquer un 2+1, les Knicks gèrent mieux cette fin de match et c’est Alec Burks, l’homme de ce dernier quart qui assomme ses adversaires à l’aide d’un nouveau 3-points à 2 minutes de la fin donnant 3 possessions d’écart.

Les Pels tenteront bien du pressing tout terrain pendant un court instant mais New York négocie parfaitement les derniers instants pour finalement s’imposer sur le score de 116-106.

Pelicans / 106 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
Z. Williamson 35 10/19 0/2 5/8 3 5 8 7 2 1 4 2 25 27
B. Ingram 36 9/22 2/6 8/8 0 3 3 7 1 1 1 0 28 25
N. Marshall 33 5/9 3/5 1/2 0 9 9 4 1 0 2 1 14 21
S. Adams 31 5/7 0/0 0/0 3 7 10 3 1 0 0 0 10 21
E. Bledsoe 27 3/7 0/3 0/0 0 3 3 0 1 0 0 0 6 5
J. Johnson 28 4/10 1/6 4/4 0 5 5 2 4 1 1 2 13 16
J. Nunnally 9 0/3 0/3 0/0 0 2 2 0 0 0 0 0 0 -1
W. Iwundu 4 0/1 0/1 0/0 0 1 1 0 1 0 0 0 0 0
J. Hayes 17 3/4 0/0 2/2 3 4 7 0 1 0 1 0 8 13
K. Lewis Jr. 21 1/6 0/2 0/0 0 1 1 2 0 0 0 0 2 0
Total 40/88 6/28 20/24 9 40 49 25 12 3 9 5 106
Knicks / 116 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
J. Randle 42 11/26 5/8 5/5 2 6 8 5 5 0 4 0 32 26
R. Bullock 35 6/10 4/7 0/0 0 4 4 2 2 0 1 0 16 17
T. Gibson 35 4/5 0/0 0/1 4 6 10 2 4 0 0 2 8 20
E. Payton 20 5/11 0/1 1/2 2 5 7 4 1 0 0 0 11 15
R. Barrett 28 2/10 1/3 1/1 1 3 4 1 2 2 1 1 6 5
N. Pelle 13 2/3 0/0 0/0 1 2 3 0 0 1 0 1 4 8
O. Toppin 6 0/1 0/1 0/0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 0
D. Rose 28 5/14 1/4 0/0 1 3 4 4 0 2 0 1 11 13
A. Burks 22 7/12 4/7 3/3 0 7 7 1 2 1 0 0 21 25
I. Quickley 11 2/5 2/2 1/1 0 0 0 0 1 0 0 0 7 4
Total 44/97 17/33 11/13 11 37 48 19 17 6 6 5 116

A lire aussi