Pariez en ligne avec Unibet
  • IND2.13WAS1.75Pariez
  • TOR2.52MEM1.55Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Imperturbables, ces Knicks sont solides mentalement

Une interruption de la partie, à cause d’une fuite dans le plafond du Madison Square Garden, et le retour des Raptors n’ont pas empêché New York de l’emporter. La franchise se rapproche de plus en plus d’une fin de saison intéressante.

Tout se déroulait bien pour New York. Les Knicks avaient dix points d’avance en fin de troisième quart-temps quand la rencontre face à Toronto a été arrêtée. La raison ? Une fuite dans le plafond du Madison Square Garden.

Il a fallu attendre 14 minutes pour que le problème soit réglé et que le match reparte. Dès lors, Toronto en profite pour se relancer, si bien que quelques minutes après, en dernier quart-temps, les Raptors passent devant. Les Knicks auraient-ils été bousculés par ce petit quart d’heure loin du parquet ?

« On aurait dit du baseball, avec une petite interruption à cause de la pluie », compare Tom Thibodeau. « Ce sont des choses qui arrivent et on ne peut laisser cela nous distraire. On avait dix points d’avance à ce moment-là et ça a bloqué le match. Il faut pouvoir s’en sortir et on a trouvé un moyen de le faire à la fin. J’ai aimé notre dureté mentale. On s’est battu pour arracher la victoire. Mais je pense qu’on peut mieux jouer que ça. »

Si le coach peut attendre plus sur la forme, il a raison de s’attacher au fond. Les Knicks ont compté jusqu’à 18 points d’avance dans cette partie et voir cette avance fondre au fil des minutes, pour ensuite accuser quatre points de retard dans le « money time », ça aurait été suffisant pour lâcher mentalement et perdre cette rencontre.

Un pas de plus vers les playoffs et le « play-in »

Mais les Knicks sont solides cette saison et avec un R.J. Barrett encore très bon et remarquable d’adresse (19 points à 7/12 au shoot), qui frappe à 3-points à 35 secondes du terme, un Nerlens Noel actif (9 points, 13 rebonds, 4 contres) et un Julius Randle serein sur la ligne des lancers-francs (26 points à 11/11 dans cet exercice) dans les ultimes secondes, New York l’emporte.

Tout n’est pas parfait et il y a des erreurs, mais l’esprit est toujours là et les efforts ne manquent jamais. Cette victoire peut quasiment fonctionner comme un symbole de la saison de Julius Randle et de ses coéquipiers.

« Même si on était derrière en dernier quart-temps, je sentais qu’on allait gagner ce match », raconte le All-Star. « On allait réussir à franchir cet obstacle et on l’a fait. On a eu des moments compliqués, des matches difficiles toute la saison, avec des fins de rencontre qui n’ont pas tourné en notre faveur. Donc là, c’est agréable mentalement de réussir. »

Ce succès n’est pas que mental, il est aussi statistique. Car en écartant les Raptors, les Knicks se rapprochent tout doucement d’une fin de saison à gros enjeu. Ils occupent la huitième place de la conférence Est qui, on le sait, n’est pas automatiquement synonyme de qualification pour les playoffs cette saison puisque le neuvième et le dixième joueront le « play-in » avec le septième et le huitième.

Néanmoins, ils ont désormais 6 victoires d’avance sur Toronto justement, 11e de l’Est, et premier éliminé de cette course aux playoffs. Un écart conséquent puisqu’il reste 18 matches à jouer pour New York et Toronto.

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Julius Randle 65 37.3 46.1 42.0 80.9 1.2 9.0 10.2 5.9 3.4 0.9 0.3 3.1 24.1
R.j. Barrett 66 34.6 44.7 39.6 74.3 1.0 4.7 5.7 3.0 2.0 0.7 0.3 2.6 17.6
Derrick Rose 30 26.3 48.0 41.0 86.2 0.3 2.3 2.6 4.0 1.3 0.9 0.5 1.2 14.3
Alec Burks 46 25.3 41.0 40.5 85.0 0.4 4.0 4.4 2.2 1.0 0.7 0.3 2.0 12.2
Immanuel Quickley 61 19.6 39.9 39.7 88.9 0.4 1.8 2.2 2.1 0.9 0.5 0.2 1.8 11.7
Elfrid Payton 57 24.5 44.3 29.5 68.6 1.1 2.5 3.6 3.4 1.7 0.8 0.2 1.8 11.0
Reggie Bullock 59 28.9 44.5 41.3 89.6 0.2 3.1 3.4 1.5 0.7 0.8 0.2 2.2 10.6
Mitchell Robinson 31 27.5 65.3 0.0 49.1 3.6 4.5 8.1 0.5 0.8 1.1 1.5 2.8 8.3
Austin Rivers 21 21.1 43.0 36.4 71.4 0.2 2.0 2.2 2.0 1.0 0.6 0.0 1.5 7.3
Taj Gibson 39 20.6 61.9 20.0 68.9 2.2 3.3 5.5 0.7 0.5 0.7 1.0 2.3 5.1
Nerlens Noel 58 23.8 61.0 0.0 69.8 2.3 4.1 6.4 0.8 1.1 1.1 2.2 2.7 5.1
Obi Toppin 56 11.2 47.7 27.3 73.1 0.4 1.9 2.3 0.4 0.4 0.3 0.2 0.9 4.0
Kevin Knox 41 11.3 39.2 39.3 80.0 0.2 1.2 1.5 0.5 0.4 0.3 0.1 0.9 4.0
Dennis Smith 3 9.2 20.0 0.0 83.3 0.0 0.7 0.7 1.0 0.3 1.0 0.0 1.3 3.0
Frank Ntilikina 27 10.0 35.8 46.2 44.4 0.2 0.8 1.0 0.6 0.4 0.6 0.1 1.4 2.7
Norvel Pelle 8 6.3 71.4 0.0 50.0 0.2 1.1 1.4 0.1 0.0 0.1 0.8 0.5 1.4
Ignas Brazdeikis 4 1.8 0.0 0.0 100.0 0.2 0.2 0.5 0.2 0.2 0.0 0.0 0.0 0.5
Jared Harper 7 2.1 0.0 0.0 75.0 0.0 0.1 0.1 0.1 0.3 0.0 0.0 0.1 0.4
Theo Pinson 17 2.0 11.1 0.0 0.0 0.0 0.3 0.3 0.1 0.1 0.0 0.0 0.2 0.1

Tags →
A lire aussi