Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.71UTA2.15Pariez
  • LOS1.87LA 1.94Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Dejounte Murray remercie Jamal Crawford pour l’avoir sorti de la rue

Le meneur des Spurs aurait pu déraper durant sa jeunesse dans un environnement régi par la drogues et les armes, jusqu’à ce qu’il ne rencontre Jamal Crawford.

Il suffit parfois d’une rencontre pour que le destin d’une vie change de A à Z. Invité du podcast de Chris Haynes, Dejounte Murray a évoqué sa jeunesse difficile à Seattle, entre les armes, les drogues, un père absent, et la case prison pour mineurs par laquelle le meneur des Spurs a dû passer, le tout pendant que sa mère faisait, elle aussi, des allers-retours entre le foyer et le pénitencier.

« J’ai commencé à être actif dans la rue à 11 ans, » a déclaré Dejounte Murray, ajoutant qu’il savait reconnaître chaque drogue à l’âge de 4 ou 5 ans. « Quand je dis actif dans la rue, je ne parle pas seulement du coin de la rue. On connaissait mon nom quand je suis arrivé dans le quartier. »

Sa chance a été de croiser le chemin de Jamal Crawford, joueur NBA, originaire du même Etat et passé par le lycée de Rainier Beach, comme lui, lorsqu’il était dans sa deuxième année. « Je n’ai plus jamais regardé en arrière depuis que je suis sorti de détention pour mineur à ce moment-là ».

C’est lors de cette rencontre que Dejounte Murray a pris conscience de ses qualités et de son potentiel qui pouvait le mener jusqu’en NBA. Dès lors, le meneur s’est concentré à fond sur le basket, motivé par Jamal Crawford qui ne l’a pas lâché, le bombardant d’appels et de SMS pour l’inciter à quitter la rue et travailler.

« Tout ce que les Spurs ont vu, c’était un jeune qui avait besoin de conseils, qui avait besoin d’aide, qui avait besoin d’une chance. Et ils m’ont donné cette chance »

Après un an à la fac de Washington, il a ainsi rejoint les Spurs, non sans difficultés, une rumeur ayant couru peu avant la Draft de 2016 selon laquelle Dejounte Murray était membre d’un gang.

« Plusieurs équipes m’ont promis que j’irais à la Draft, puis le jour arrive, et je suis jugé pour des choses que j’ai faites quand j’avais 13, 14, 15 ans, » a-t-il ajouté. « Mais j’ai été reconnaissant d’avoir été choisi, qu’une équipe me croie et qu’elle ne me juge pas. Tout ce que les Spurs ont vu, c’était un jeune qui avait besoin de conseils, qui avait besoin d’aide, qui avait besoin d’une chance. Et ils m’ont donné cette chance ».

Quatre ans après ses débuts en NBA, Dejounte Murray peut mesurer l’ampleur du chemin parcouru, lui qui a dû succéder à Tony Parker et composer avec une blessure aux ligaments du genou droit en octobre 2018, sans oublier l’environnement néfaste duquel il vient et qu’il a su combattre, peut-être sa plus belle victoire.

« D’où nous venons, nous avons tous besoin d’une chance. Juste à cause de notre couleur, nous sommes une cible quand nous passons la porte pour sortir. Vous voyez ce qui se passe. Je suis déjà noir, donc je sais que mes chances sont minces. Je ne peux pas me tromper et espérer avoir la même chance à nouveau ».

Dejounte Murray a su saisir la sienne.

Dejounte Murray Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2016-17 SAN 38 9 43.1 39.1 70.0 0.2 1.0 1.1 1.3 0.8 0.2 1.0 0.2 3.4
2017-18 SAN 81 22 44.3 26.5 70.9 1.4 4.3 5.7 2.9 1.9 1.2 1.7 0.4 8.1
2019-20 SAN 58 25 47.5 37.8 79.8 1.2 4.6 5.8 4.1 2.2 1.7 1.9 0.3 10.7
Total   177 20 45.6 35.4 73.9 1.0 3.7 4.7 2.9 1.7 1.2 1.6 0.3 7.9

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

San Antonio Spurs en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés