Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Ricky Rubio avait failli rejoindre les Pacers

Free agent, le meneur espagnol avait pour la première fois la possibilité de choisir son équipe l’été dernier. Au départ, c’est Indiana qui était sur sa piste…

Si T.J. Warren a rejoint les Pacers en provenance de Phoenix, Ricky Rubio hésitait l’été dernier entre les deux formations, et il est revenu sur cet épisode après la victoire des Pacers à Phoenix mercredi soir. « C’était serré et à la fin, les choses étaient devenues dingues, mais je pense que j’ai atterri à l’endroit où ça avait le plus de sens. Je pense que c’était le meilleur scénario possible. »

Au départ, c’est le choix du Jazz de tout miser sur Mike Conley qui est le premier élément déclencheur. The Athletic raconte que l’agent de Ricky Rubio est arrivé avec la situation budgétaire des 29 autres franchises pour aider son client à faire son choix. Sauf que le meneur espagnol a quelques exigences : être titulaire, viser les playoffs et jouer pour un coach avec qui le courant passe sur le plan personnel et professionnel. Autre condition : il ne veut pas jouer pour une formation qui vise un choix élevé dans la Draft.

Le profil correspond plus ou moins aux Pacers et aux Suns, et les dirigeants d’Indiana envisageaient d’ailleurs d’associer Ricky Rubio à Bojan Bogdanovic, lui aussi free agent. C’est même la priorité de la franchise qui souhaite boucler ce dossier dès le premier soir. Sauf qu’un joueur va changer la donne : Nikola Mirotic ! Alors qu’il était la priorité d’Utah pour épauler Rudy Gobert, l’intérieur décide de rentrer en Europe, et le Jazz cherche de suite un plan B. Ce sera Bojan Bogdanovic, et le Jazz casse sa tirelire : 73 millions sur quatre ans !

Ce jeu des chaises musicales complique les plans des Pacers, qui ne peuvent pas s’aligner sur l’offre du Jazz, et ils décident de monter un échange avec les Bucks pour signer Malcolm Brogdon. L’idée est d’en faire leur deuxième arrière et ils veulent l’associer à Ricky Rubio. Sauf que le meneur espagnol sait bien que Victor Oladipo va revenir, et que forcément, il y aura un meneur de trop…

Résultat : Ricky Rubio passe au plan B, et ce sera Phoenix, une franchise certes en difficulté, mais où il y a un boulevard à la mène. « On ne pensait pas avoir quelqu’un à ce moment-là » se souvient Monty Williams. « Donc quand Rubio a dit qu’il voulait venir, c’était un grand moment pour tout le monde. Quand on a la chance d’avoir un meneur de ce calibre, ça vous fait passer dans une autre dimension. »

Certes, les résultats ne suivent pas, et les Suns sont clairement un ton en-dessous des Pacers, mais le courant passe bien avec Devin Booker et désormais Deandre Ayton.

Ricky Rubio Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2011-12 MIN 41 34 35.7 34.0 80.3 0.5 3.7 4.2 8.2 2.4 2.2 3.2 0.2 10.6
2012-13 MIN 57 30 36.0 29.3 79.9 0.8 3.3 4.0 7.3 2.5 2.4 3.0 0.1 10.7
2013-14 MIN 82 32 38.1 33.1 80.2 0.7 3.4 4.2 8.6 2.7 2.3 2.7 0.1 9.5
2014-15 MIN 22 32 35.6 25.5 80.3 0.9 4.8 5.7 8.8 2.7 1.7 2.9 0.1 10.3
2015-16 MIN 76 31 37.4 32.6 84.7 0.5 3.8 4.3 8.7 2.6 2.1 2.5 0.1 10.1
2016-17 MIN 75 33 40.2 30.6 89.1 0.9 3.2 4.1 9.1 2.7 1.7 2.6 0.1 11.2
2017-18 UTH 77 29 41.8 35.2 86.6 0.6 4.0 4.6 5.3 2.7 1.6 2.7 0.1 13.1
2018-19 UTH 68 28 40.4 31.1 85.5 0.5 3.1 3.6 6.1 2.7 1.3 2.7 0.2 12.7
2019-20 PHX 57 32 41.2 35.1 85.3 0.7 3.9 4.7 8.9 2.5 1.5 2.7 0.2 13.1
Total   555 31 39.1 32.6 84.0 0.7 3.6 4.3 7.8 2.6 1.9 2.7 0.1 11.3
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Indiana Pacers en 1 clic

Phoenix Suns en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés