Summer
league
Summer
league
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Knicks veulent croire aux playoffs

Les New-Yorkais sont persuadés qu’ils vont faire un « run » pour revenir dans la course, et ce malgré un agenda très chargé.

On ne peut pas dire qu’on attendait mieux que ce bilan de 4-13 pour les Knicks après un peu plus d’un mois de compétition, les New-Yorkais se heurtant déjà à leurs ambitions de playoffs. Mais ces dernières n’ont pas disparu et malgré les trous d’airs d’un effectif bancal dirigé de manière douteuse, on prône la patience dans le vestiaire.

« Comment trouver de la cohésion avec dix gars qui ne se connaissent pas et n’ont jamais joué ensemble auparavant ? » interroge à juste titre Mitchell Robinson dans les colonnes du NY Post. « On a réussi à rester dans le match contre plusieurs équipes de playoffs. Quand on aura trouvé cette cohésion, tout ira bien pour nous. »

Une série de victoires et ça repart ?

Avec sept de ces treize défaites par cinq points d’écart ou moins, les Knicks sont pour l’instant du mauvais côté de la balance mais ne perdent pas espoir de la voir basculer. « Il faut regarder les circonstances dans lesquels nous nous trouvons » renchérit Taj Gibson. « On est à l’Est. Personne ne va s’envoler. Peut-être le Top 4, mais on est optimiste. Si on gagne trois fois de suite, on est de retour dans la course. »

C’est ce qu’attend également Wayne Ellington, membre du Heat renversant de 2016-2017 : « Je vois beaucoup de similitudes avec l’équipe de Miami. On était à 11-30 et on finit à 30-11. Je ne dis pas que ça va arriver, mais tôt où tard on fera un « run ». » Mieux vaut tôt que tard pour ne pas trop mettre à rude épreuve la patience de tout le monde. Le New York Post affirmant d’ailleurs à ce titre qu’il faudrait un gros trou d’air pour que David Fizdale soit en danger, son travail étant jugé davantage sur la progression et l’agressivité du groupe que sur son bilan.

Un calendrier plus que corsé

Force est de constater que ça va mieux avec ce baromètre : depuis leur deux tristes défaites contre Cleveland et Chicago, les Knicks ont battu Dallas, perdu au buzzer contre Charlotte, puis pris leur revanche sur les Cavs, avant de perdre contre Philadelphie, San Antonio et Brooklyn, mais seulement de 5, 7 et 2 points. Il y a eu une mi-temps catastrophique contre les Spurs certes, mais les joueurs de David Fizdale avaient bien réagi dans la deuxième.

Leur gros problème maintenant, celui qui devrait contrecarrer leurs plans, c’est leur calendrier : ils s’apprêtent à jouer Toronto, Philadelphie, Boston, Milwaukee, Denver, Indiana et Portland…

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *