Pariez en ligne avec Unibet
  • MIA2.5LOS1.45Pariez
  • ORL3HOU1.32Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Vincent Poirier se confie sur ses débuts discrets en NBA

L’intérieur des Celtics, qui n’a joué que 20 minutes depuis la rentrée, donne ses premières impressions sur son expérience NBA.

Si les Celtics sont allés chercher Vincent Poirier à Vitoria, ils ont du mal à lui faire confiance en de début de saison. Alors qu’Enes Kanter s’est vite blessé, que Daniel Theis a manqué lui aussi deux matchs, le Français n’a joué que 20 minutes depuis la rentrée en quatre matches. Pour autant, il prend son mal en patience.

« C’est une première saison rookie » a-t-il rappelé lors d’une conférence téléphonique organisée par la ligue avec la presse française. « Je viens d’Europe donc ils ne me connaissent pas forcément beaucoup. C’est un peu compliqué au début. Il faut apprendre beaucoup, il faut écouter, être concentré et surtout gagner la confiance de ses coéquipiers. Je savais que ça allait se passer comme ça, je m’y attendais. Les bons résultats de l’équipe font que, pour l’instant, on ne peut pas trop chambouler ça. Je comprends totalement. Je reste positif, j’attends mon heure, que les choses se déverrouillent pour moi. Je reste patient. »

Adaptation physique et défensive

Robert Williams prend de plus en plus de place tandis que le rookie Grant Williams, dans un profil complètement différent, a les faveurs de Brad Stevens, ce qui repousse Vincent Poirier encore plus loin dans la rotation.

« C’est une position dans laquelle j’ai déjà été, d’être la cinquième roue du carrosse » relativise-t-il. « C’est un travail au quotidien pour essayer d’être meilleur. Je sais qu’à un moment ou un autre, j’aurai ma chance. Les saisons sont longues, il y a beaucoup de matchs. Ça peut arriver vite. Les résultats ne seront plus aussi favorables, il faudra changer quelque chose. J’essaye de travailler au maximum pour être prêt quand on fera appel à moi. »

La principale différence entre l’Euroleague et la NBA est physique confie-t-il. « Ici, ça va haut, ça va vite, ça joue dur. Il y a un niveau d’exigence physique très élevé. Tu ne peux pas te relâcher une seconde, car on va te piquer la balle. En Euroleague, il y a plus de jeu posé. Ici, ça shoote vite. » Mais il faut aussi défendre.

« C’est assez clair que la découverte de la NBA, c’est beaucoup de nouvelles choses, notamment défensives. Le coach attend de moi que je sois bon défensivement. C’est un jeu qui va vite, donc il faut anticiper les choses et analyser vite, comprendre pourquoi on fait ci ou ça. C’est un truc que j’essaie de faire. Je m’inspire des gars qui sont déjà là et de l’expérience que je peux avoir. Une fois que tu maîtrises ça, tout est plus facile. »

Un environnement qui reste positif

Il confie s’appuyer sur les conseils reçus de Rudy Gobert cet été en équipe de France pour progresser, et peut compter sur le patron local dans ce domaine, Marcus Smart, pour l’aider : c’est le joueur dont il est le plus proche – « nos copines respectives s’entendent très bien. On a déjà fait plusieurs choses en commun. »

« On a un très bon groupe, un groupe soudé, il n’y a pas un joueur à part » précise-t-il. « Il y a une bonne ambiance, on s’entend tous et on essaye de faire beaucoup de choses ensemble pour la cohésion d’équipe. »

Content d’avoir échappé au bizutage, le natif du 77 apprécie sa nouvelle vie et toute l’organisation autour de la franchise. Il ne lui reste plus qu’à avoir un peu de temps de jeu pour vivre pleinement son rêve NBA.

Les NBA Sundays présentés par NBA2K20 sur beIN SPORTS – un match en direct tous les dimanches. Cette semaine les Boston Celtics affronteront les Sacramento Kings sur beIN SPORTS ou via le NBA League Pass à partir de 21h30.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boston Celtics en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés