Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Le MVP de la nuit : c’était Kyrie Irving déguisé… en Lou Williams

Meilleur scoreur de l’histoire en sortie de banc, Lou Williams adore punir la défense des Warriors !

Le 11 janvier 2018, face à des Warriors privés de Stephen Curry et de Klay Thompson, Lou Williams prenait feu en troisième quart temps pour marquer 27 points de ses 50 points, son record en carrière.

Cette nuit, mené de 31 points face à des Warriors sur un nuage, Lou Williams a remis le couvert, scorant 29 de ses 36 points en deuxième mi-temps pour s’offrir un autre record, celui du plus gros comeback de l’histoire des playoffs.

« C’est un record qu’on ne cherchait pas vraiment à avoir, » plaisante-t-il. « Le match est retransmis sur une chaine nationale, vous avez votre famille, vos amis et des gens qui vont prennent comme modèle qui sont devant leur télé. Nous avons conscience de l’équipe que nous affrontons et on ne va pas se faire gifler devant tout le pays. Et puis, nous n’avons rien lâché pendant toute la saison. On est déjà revenu de gros déficits comme ça car on joue dur, on n’abandonne jamais. Et c’est ça le plus important pour moi. »

Il avait pourtant dû attendre la dernière minute de la première mi-temps pour marquer son premier panier. Mais avec la déconcentration de leur adversaire qui a suivi Stephen Curry et ses quatre fautes sur le banc en début de troisième quart temps, Lou Williams a commencé à régler la mire. Un lay-up par ci, un tir à 3-points par là, des caviars en pagaille pour relancer Montrezl Harrell et en quelques minutes, voici l’écart sous la barre des dix points…

« Je crois que je suis entré dans une autre dimension »

« Pour être honnête, j’étais juste perdu dans le moment présent et j’essayais de réduire l’écart. On était à -30, je ne pourrais même pas vous dire à quel moment le momentum a tourné, » décrit-il. « Mais je sais que je fais partie de ces joueurs qui peuvent prendre feu… »

Avec 17 points en troisième quart temps et le match à portée de main, celui qu’on surnomme « Will Ville » est entré dans la zone, pour mettre son équipe sur son dos, ajoutant 12 points dans la dernière période malgré la défense agressive de Klay Thompson. « Quand on est revenu à -3, c’est là que j’ai réalisé qu’on avait une chance de gagner le match, » ajoute-t-il. « Et à ce moment là, je crois que je suis entré dans une autre dimension. »

Le dernier joueur à avoir réalisé une performance de la sorte face aux Warriors en playoffs à l’Oracle Arena n’est autre qu’un certain Kyrie Irving, auteur de 41 points lors du Game 5 des Finals 2016 et du tir décisif lors du Game 7. Cette nuit, c’était un peu Kyrie Irving déguisé en Lou Williams…

Propos recueillis à Oakland

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Golden State Warriors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés