Pariez en ligne avec Unibet
  • ORL2.29DAL1.57Pariez
  • WAS1.48CLE2.52Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Malgré un effectif au complet, les Nets sont dans le dur en attaque

L’effet de surprise a fait son temps. Les adversaires sont désormais mieux préparés pour affronter Brooklyn, qui reste sur 10 revers en 15 matchs, malgré les retours de blessure de plusieurs joueurs.

Après avoir dû composer avec les pépins physiques de plusieurs de ses joueurs majeurs comme Caris LeVert, Spencer Dinwiddie ou encore Allen Crabbe, Brooklyn devait casser la baraque une fois au complet.

Or, depuis un peu plus d’un mois, les hommes de Kenny Atkinson ont perdu de leur superbe. Les trois dernières sorties des Nets face à des concurrents « prenables » de la conférence Est se sont soldées par trois défaites (Washington et Charlotte à domicile, puis à Miami en back-to-back).

« Trouver une solution rapidement »

Sur ses 15 derniers matchs, Brooklyn s’est incliné à dix reprises et possède aujourd’hui un bilan à nouveau négatif (32v-33d), une première depuis mi-janvier. Plus inquiétant, sur cette série, les Nets sont tout simplement la pire équipe de la ligue en terme d’adresse au tir (43.2%) et la 28e au niveau de l’adresse à 3-points (32.5% d’adresse).

« On cherche des gars pour mettre le ballon dans le cercle et beaucoup de joueurs souffrent actuellement au tir, a déploré Kenny Atkinson. « On continue d’essayer différents joueurs, différents cinq. Je crois qu’on a essayé toutes les combinaisons possibles pour se remettre dedans, mais ça ne veut juste pas marcher en ce moment. C’est ce qui arrive en NBA. Tu peux avoir ce genre de passages à vide au shoot alors que tu affrontes d’autres équipes qui n’ont pas ce souci. Le souci avec nous, c’est que le timing est assez serré. On doit trouver une solution rapidement. »

Pour l’instant, le retour de Spencer Dinwiddie depuis deux matchs n’a pas aidé son équipe à retrouver son jeu d’attaque.

Mais pas question pour Kenny Atkinson d’accabler son meneur, tant celui-ci a été précieux dans la première partie de saison de son équipe. Pour son compère D’Angelo Russell, c’est l’ajustement le plus délicat à corriger : « C’est dur quand tu as des joueurs qui reviennent et qu’il faut faire en sorte de les remettre dans la rotations et que tout fonctionne en même temps. C’est le problème qu’on rencontre actuellement. »

Pour le coach des Nets, c’est davantage une dynamique collective qu’il faut retrouver en prenant en compte l’ensemble des forces en présence.

« On est dans une période de souffrance. On a des joueurs qui reviennent dans le groupe et c’est à moi de faire un meilleur travail pour que tout le monde rentre dans son job. En ce moment, on est un peu déboussolés par nos rôles et la distribution du temps de jeu. On cherche toujours à rectifier le tir. On n’a pas encore retrouvé cette zone de confort dans laquelle tout le monde se sent à l’aise dans le rôle qu’il joue ».

La paire Russell-Dinwiddie attendue au tournant

Dans la tempête, le rôle du fameux « serpent à double tête » formé par D’Angelo Russell et Spencer Dinwiddie voit également les défenses s’adapter, comme ce fut le cas sur le parquet du Heat. Les deux joueurs ont en effet reçu un traitement de faveur de la part des joueurs de Miami qui ont tout fait pour les éloigner du jeu ou faire des prises à deux.

À l’arrivée, les Nets ont livré l’une des pires performances offensives de l’année avec seulement 88 points inscrits, dont 20 cumulés seulement par D’Angelo Russell et Spencer Dinwiddie (à 2/12 au tir pour ce dernier).

« Ils essaient d’éloigner le ballon des mains de Russell, de faire prise-à-deux sur ses pick-and-rolls », a souligné Kenny Atkinson. « Il doit essayer de s’en débarrasser et il l’a plutôt bien fait. À nous de l’aider collectivement, que ce soit le staff ou ses coéquipiers. »

D’Angelo Russell a reconnu que les défenses s’étaient ajustées sur lui depuis le All-Star break. « Ils ont beaucoup « trappé » D-Lo et Spencer, forçant les autres gars à créer », a pour sa part souligné Caris LeVert. « On ne l’avait pas beaucoup vu cette année, mais on s’attend clairement à le revoir d’ici la fin de saison. On doit s’améliorer là-dessus ».

Brooklyn va recevoir trois équipes à sa portée pour se relancer, face à Dallas ce soir puis Cleveland mercredi avant de se rendre à Atlanta samedi.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Brooklyn Nets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés