Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
IND
CHA0:00
MIN
PHO1:00
SAS
LAC1:00
News

Les Wizards fêtent le premier « triple double » de Tomas Satoransky

Il reste moins de deux minutes à jouer entre les Wizards et les Bucks, et Tomas Satoransky n’est plus qu’à une passe de son premier « triple double ». Bradley Beal bouge et coupe finalement dans le dos de Malcolm Brogdon, avant de récupérer la passe du Tchèque pour un alley-oop qui permet donc à ce dernier de valider son exploit (18 pts, 12 rbds, 10 pds).

Mais le plus intéressant, c’est de voir Bradley Beal pointer avec fierté son partenaire après ce dunk qui assure quasiment la victoire des siens. Et surtout de voir tout le banc de Washington célébrer ce « triple double » au bord du terrain.

« C’est grâce à Brad, c’est lui qui a appelé ce système », explique Tomas Satorasnky. « C’était de l’affection de sa part. »

L’ancien du FC Barcelone a même eu droit à une bonne douche de la part de ses coéquipiers, dans le vestiaire. Une célébration qui a plu à Scott Brooks, qui explique « que c’est ce qu’on doit faire, célébrer la réussite de ses coéquipiers ».

« Notre équipe est totalement différente par rapport au début de saison »

Le coach appréciait aussi le mouvement du ballon et le « spacing » de son groupe lors de ce succès face au leader de l’Est, certes privé de Giannis Antetokounmpo. L’apport de Trevor Ariza dans ce domaine (6/12 de loin face à Milwaukee) est indéniable, mais pour Bradley Beal, c’est toute la philosophie de l’équipe qui est en train de changer.

« Notre équipe est totalement différente par rapport au début de saison », assure l’arrière. « Il s’agit simplement d’assembler les pièces, et je pense que nous sommes enfin arrivés au point où nous pouvons franchir le cap. Nous sommes décidés à jouer dur et à jouer comme il le faut, c’est tout. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Peut-être qu’un interrupteur a été activé mais ça se met en place au bon moment et nous avons un bon groupe de gars ici, qui veulent juste continuer à progresser et à gagner. »

Si personne n’ose l’évoquer, difficile de ne pas penser à John Wall quand on voit tous ces sourires et ces discours sur le collectif. Depuis sa nouvelle blessure, qui le prive de la fin de saison, les Wizards sont à cinq victoires en huit matchs, avec des succès face à Oklahoma City, Philadelphie et donc Milwaukee. Un rebond transitoire, phénomène courant lorsqu’un leader se blesse et que ses coéquipiers compensent, avant de rentrer dans le rang ? Ou une addition par soustraction ?

En tout cas, Washington s’accroche et, avec 18 victoires pour 25 défaites, Tomas Satoransky et compagnie sont toujours en course pour les dernières places qualificatives pour les playoffs à l’Est.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *