NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
ORL90
MIN94
ATL68
BRO62
TOR41
CHA52
MIA41
DAL39
MEM33
SAC32
MIL31
OKC24
NOR55
CLE34
PHO
DET3:00
UTH
WAS3:00
LAC
DEN4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • PHO1.25DET4Pariez
  • UTA1.14WAS5.5Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Cleveland mise sur son expérience pour déjouer les pronostics

Les Cavaliers ont beau être condamnés par les bookmakers, ils sont bien là en finale NBA pour la quatrième année de suite. « On ne peut pas écouter ce que disent les gens autour, les pronostics. On sait ce qu’on possède ici et ce qu’on essaie de faire » explique Tyronn Lue, assurant que ce n’est pas la mauvaise cote de son équipe qui la motive, simplement le trophée qui est dans leur ligne de mire.

LeBron James, Kevin Love, J.R. Smith et Tristan Thompson ont tous participé aux trois dernières finales. Kyle Korver et Jose Calderon étaient de la partie l’an passé. Même s’il ne joue pas, on peut rappeler que Kendrick Perkins en a disputé deux avec Boston et une avec Cleveland en 2015. Une expérience sur laquelle Tyronn Lue ne veut pas s’assoir.

« Je pense qu’on a fait du bon boulot pour bâtir une grand culture ici à Cleveland » lance l’entraîneur, cité par Cleveland.com. « Dan Gilbert fait ce qu’il faut pour gagner des titres, pour essayer d’en gagner. On a fait de belles choses. On a des gars qui sont passés par là, par les moments durs, et les bons moments aussi. C’est un lien qu’on ne peut pas briser. »

Quatre Cavaliers – ainsi que Tyronn Lue et quelques membres du staff – ont participé au plus grand retournement de situation de l’histoire du basket, il y a deux ans, en remontant ce fameux déficit de 3-1. Cinq Warriors aussi. Un traumatisme sur lequel Cleveland essaiera d’appuyer en mettant la pression sur les Dubs dès le Game 1, avec un avantage d’après son entraîneur : celui de ne pas avoir eu trop de repos cette année.

« C’est la première fois qu’on sort d’une série en sept matchs (en arrivant en finale). Avant, on avait toujours huit ou neuf jours pour se reposer : on ne jouait pas et on avait du mal à trouver notre rythme. Jouer un Game 7 dans l’environnement hostile de Boston va, je pense, nous aider pour le Game 1. »

À l’inverse, Golden State avait profité du repos lors de ses deux titres, jouant cinq et quatre matchs en finale de conférence. Et la franchise avait perdu en 2016 après une série en sept matchs contre OKC. Le temps de récupération peut-il vraiment avoir un impact sur l’issue de ces Finals ? Début de réponse demain soir.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cleveland Cavaliers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés