Mondial
2019
Mondial
2019
FRA67
AUS59
ARG75
ESP95
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Carmelo Anthony calme la polémique et évoque sa loyauté

melo-kingsQuand les Knicks sont en crise, tous les regards se tournent vers Carmelo Anthony. C’est une tradition presque bi-annuelle à Gotham, qui depuis la défaite cauchemardesque à Toronto s’interroge sur l’avenir de son franchise-player au Madison Square Garden.

La raison de ce nouveau psychodrame ? Tout est parti jeudi d’une tribune écrite par l’ancien assistant et confident de Phil Jackson, Charley Rosen. L’ancien coach devenu écrivain y assure que Melo a dépassé sa date de péremption à New York. Dimanche, le revers honteux à Toronto a fait ressortir le dossier. Dans le vestiaire visiteurs du Air Canada Center, la presse new-yorkaise interroge l’ailier All-Star sur la critique de Rosen et la clause de non-transfert inscrite dans son contrat, que le joueur peut lever.

« S’ils estiment que j’ai fait mon temps à New York, il va falloir qu’on en parle« , lançait lundi Melo, très agacé.

Le lendemain, Rosen précise sur le même site que sa parole n’engage que lui et en aucun cas Phil Jackson. Le soir même après la défaite des Knicks face aux Hawks, Anthony en a remis une couche mais sans pointer du doigt ses supérieurs. Il confirmait non seulement qu’il ne pensait pas faire sauter son option, mais que sa loyauté envers les Knicks n’était plus à prouver.

« Je l’ai déjà démontré à plusieurs reprises, année après année, jour après jour. Quel que soit le contexte autour de l’équipe, les polémiques et les discussions me concernant, je suis resté là, je me suis entrainé, j’ai bossé et je n’ai jamais refusé de répondre à toutes vos questions. J’ai appris à gérer avec ça, en restant tout le temps positif ».

Il précise également qu’il n’a eu aucune discussion avec Jackson ou le GM Steve Mills, ajoutant que selon lui ce n’était pas nécessaire.

Avec 11 défaites sur les 13 derniers matches, New York traverse une crise profonde. Elle est identitaire. Deux autres rencontres sont au menu des trois prochains jours dont un déplacement compliqué à Boston, mercredi. « Melo » veut donc se concentrer sur le redressement sportif d’une équipe qui avec plus de talents fait pour l’instant moins bien que la saison passée.

« Mon attention se porte uniquement sur le terrain. Si quelqu’un veut venir me parler je suis là chaque jour, pas de souci. Je ne veux pas créer une polémique inutile. J’ai juste répondu à un article de presse, rien de plus. On essaie de rester positif dans le vestiaire, de se regrouper en se serrant les coudes. On doit se soutenir dans ces moments là », déclare le vétéran de 32 ans.

Il tourne encore à 22 pts et 6 rbds, mais à 42,6%, soit sa plus mauvaise adresse aux tirs depuis son arrivée aux Knicks à l’été 2010.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

New York Knicks en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés