NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
ATL41
LAC44
HOU19
WAS24
UTH
NYK3:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • UTA1.13NEW6.45Pariez
  • CLE1.65DET2.25Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La course au MVP : un cinq majeur se détache

Chaque mardi, Basket USA vous propose le Top 5 des candidats au titre de Most Valuable Player 2012.

Bien que le suspens soit toujours de mise en ce qui concerne l’issue finale, cette dixième édition n’est pas vraiment placée sous le signe du changement.

Notre Top 5 reste identique et pour la huitième fois, un certain ailier floridien trône toujours sur la première marche du podium.


Stats : 37.4min, 27.7pts, 8.4rbds, 6.6pds, 1.8ints, 0.8ct, 3.5bps, 55.2% tirs, 40.0% 3pts, 76.2% LF

LeBron James pourrait devenir cette saison le huitième joueur de l’histoire de la NBA avec trois trophées Maurice Podoloff au compteur.

Si tel était le cas et que le Heat ne remportait pas le titre en juin prochain (ça fait beaucoup de si) il deviendrait également le premier triple MVP sans titre. Une déconvenue qui a déjà failli se produire deux fois puisque Wilt Chamberlain (1967) et Moses Malone (1983) ont tous deux remporté leur premier titre NBA l’année de leur troisième sacre individuel.

Serait-ce un signe ?


Stats : 38.1min, 27.9pts, 7.9rbds, 3.4pds, 1.4ints, 1.2cts, 3.7bps, 50.2% tirs, 36.1% 3pts, 84.0% LF

Pour son entraîneur, Scott Brooks, les qualités offensives de Durant nous font oublier parfois à quel point il est un joueur abouti.

Il faut dire qu’avec ses 7.7 points de moyenne à 46% dans les douze dernières minutes (meilleur marqueur de la ligue), l’arsenal offensif de Durant a de quoi faire parler.

Toutefois, pour faire plaisir à Brooks, on rappellera que Durant est par ailleurs le meilleur rebondeur du Thunder mais aussi le second meilleur contreur de la ligue au poste 3.


Stats : 35.6min, 22.8pts, 3.5rbds, 8.0pds, 0.9int, 0.7ct, 2.9bps, 45.0% tirs, 31.4% 3pts, 81.9% LF

Décisif face aux Sixers et aux Bucks, le meilleur meneur de la ligue selon Chris Webber et Anfernee Hardaway continue de monter en puissance.

Malgré les nombreux absents, il maintient son équipe au sommet de la ligue et son talent sera une nouvelle fois soumis rude épreuve cette semaine.

En effet, les Bulls s’apprêtent à affronter Miami, Philadelphie et Orlando en quelques jours. Un nouveau test pour le MVP 2011 qui n’a pas l’intention de céder son titre aussi facilement.


Stats : 38.3min, 28.8pts, 5.7rbds, 4.8pds, 1.3ints, 0.4ct, 3.8bps, 43.5% tirs, 28.6% 3pts, 83.1% LF

Kobe échoue une nouvelle fois au pied du podium mais ce ne sont pas ses pourcentages aux shoots parfois boderline qui sont à l’origine de ce choix (37/103 depuis notre dernière édition).

Meilleur scoreur de la ligue, Kobe est aussi celui qui prend le plus de shoots en moyenne (23.9) et forcément, la réussite n’est pas toujours au rendez-vous.

En revanche, depuis Michael Jordan en 1988 (7ème), tous les MVP faisaient au moins partie de l’une des trois meilleures équipes de la ligue ce qui n’est actuellement pas le cas des Lakers (6ème).


Stats : 38.4min, 21.1pts, 15.0rbds, 2.0pds, 1.5ints, 2.2cts, 3.3bps, 57.3% tirs, 00.0% 3pts, 49.5% LF

Depuis le début de mois de mars, Dwight Howard est juste énorme et ce n’est pas un hasard si le Magic pointe à la troisième place de la conférence Est.

Pour vous en convaincre, jetez un coup d’œil à ses stats ce mois-ci : 28.5 pts à 67%, 14 rbds et 2 interceptions en 6 matches.

Si Howard est encore un Magic dans deux jours, il pourra alors se concentrer uniquement sur le jeu ce qui, finalement, ne lui va pas si mal.

Mentions spéciales

Russell Westbrook, Tony Parker, Kevin Love, Chris Paul, Dwyane Wade.

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi