NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
LAL
DEN3:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • LOS1.36DEN3.4Pariez
  • MIA2.26BOS1.7Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Basket USA Awards : les X-Factor de la saison 09/10

raymond-feltonPour cette dernière édition de la saison des X-Factor de la semaine, nous avons décidé de transformer cela en X-Factor de l’année, afin de saluer trois joueurs qui ont été très efficaces tout au long de la saison, et dont on a peu parlé.

Ces trois joueurs sont tous qualifiés pour les playoffs, et leurs coachs respectifs attendront forcément d’eux qu’ils continuent sur leur lancée durant ces playoffs 2010, déjà annoncés comme très serrés.

Après un peu plus de 5 mois de compétition, les trois joueurs que nous avons choisi de nommer X-Factor de l’année sont : Raymond Felton, Paul Millsap et Anderson Varejao.

Raymond Felton (Charlotte Bobcats)
Quand on parle des Bobcats, on parle beaucoup de Gerald Wallace, ou de Stephen Jackson, mais peu de Felton. Pourtant, ce dernier a été l’un des principaux facteurs de la réussite des Bobcats cette saison. Il a été excellent en défense comme souvent, mais la nouveauté cette année, c’est que l’ancien de North Carolina a aussi beaucoup progressé en attaque. Il a travaillé son shoot l’été dernier, et on peut dire que ça a payé, comme le prouvent ses 45.6% de réussite aux shoots, et 39.2% à 3 points. C’est, respectivement, 5.6 et 10.7 points de mieux que la saison passée, et ce sont également ses deux meilleurs scores en carrière. Mais ce ne sont pas les seuls records individuels que Felton a battu cette saison. Avec une moyenne de 33.1 minutes passées sur les terrains en moyenne, Felton a également réalisé la meilleure performance de sa carrière au nombre de ballons perdus (2.12), aux fautes (2.09) et aux interceptions (1.6).
Qualifié en playoffs pour la première fois depuis son arrivée en NBA en 2005, Felton termine la saison avec une moyenne de 12.1 points, 3.6 rebonds, 5.6 passes, et 1.6 interception par match, et il risque très certainement d’être un agent libre convoité cet été. Toutefois, ce dernier a déjà annoncé qu’il aimerait rester à Charlotte, ce qui ne serait pas pour déplaire à son boss, Michael Jordan.

Paul Millsap
(Utah Jazz)
Quelle bonne idée le Jazz a eu de s’aligner sur l’offre de plus de 30 millions sur 4 ans faite par Portland à Millsap cet été. Un geste qui démontre à quel point les dirigeants du Jazz apprécient ce joueur discret, mais pourtant tellement efficace.
Cette saison, Millsap n’a démarré que 6 des 79 matchs auxquels il a participé, jouant 12 minutes de plus que sa moyenne habituelle. Mais dès que Sloan lui laisse du temps de jeu, le talent de Millsap ne fait aucun doute. D’ailleurs, lors de ces 6 matchs, il a tourné 16.8 points, 8 rebonds et 1.7 contre !
La présence de Boozer oblige son coach à faire démarrer son joueur sur le banc, et à l’utiliser dans le rôle de 6ème homme. Ce que Millsap accepte sans rechigner.
Il termine la saison avec 11.7 points, 6.5 rebonds, 1.5 passes et 1.2 contre en 27.4 minutes de moyenne, et pour la petite anecdote, à chaque fois que Millsap a marqué plus de 20 points dans un match avec Jazz cette saison, Utah est toujours ressorti vainqueur de la rencontre.

Anderson Varejao
(Cleveland Cavaliers)
Meilleur moyenne en carrière aux points, interceptions, contres et meilleur taux de réussite en carrière aux shoots, à 3 points et aux lancers-francs pour Anderson Varejao cette saison. Il n’y a pas à dire, le Brésilien réalise une très bonne année dans son rôle de 6ème homme, et finalement, c’est un rôle qui lui va plutôt bien.
D’une part, Varejao a beaucoup progressé, il apporte énormément d’énergie lorsqu’il rentre en jeu, se bat sur tous les ballons, défend de plus en plus durement et par dessus tout, il apporte quasiment 8 rebonds par match aux Cavs en à peine plus de 28 minutes !
D’autre part, malgré son « petit » temps de jeu, Varejao se place 19ème au classement des meilleurs rebondeurs offensifs de la ligue (2.6 prises par match). Un domaine où Cleveland n’est pourtant que la 27ème équipe de ligue.
C’est sûr, les Cavs auront besoin de toute son énergie en playoffs, et de son côté, Varejao devra tout faire pour conserver le niveau qui a été le sien tout au long de la saison régulière.

Crédit photo : FLC
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés