Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Face aux dribbleurs du Thunder, les Rockets pris au piège de leur stratégie défensive

Les Texans veulent forcer leur adversaire à jouer en un-contre-un. Sauf que Oklahoma City adore ça et fait des différences depuis deux matches. Mike D’Antoni va donc devoir s’adapter.

C’est la trouvaille de Billy Donovan pour contrer les Rockets et revenir dans la série. En optant pour un « very small ball » contre Houston, le coach d’Oklahoma City parvient à gêner James Harden et compagnie.

Notamment en défense. Car celle des Rockets, si efficace depuis la reprise dans la « bulle » et dans les deux premiers matches de la série, est basée sur les changements rapides pour contrer les écrans. Ainsi, les attaques sont obligées de jouer le un-contre-un car elles n’arrivent pas à créer des décalages.

Sauf qu’il y a alors deux problèmes à éviter. Déjà, ne jamais baisser d’intensité, car on peut vite être puni. Ce qui s’est passé en seconde mi-temps du dernier match.

« On n’a pas défendu pendant plusieurs instants de cette rencontre », regrettait P.J. Tucker, en analysant le Game 4. « On n’a pas fait ce qu’on avait réussi dans les deux premières manches. On n’a pas perdu ce match uniquement sur la dernière possession, mais sur une succession d’absences. On n’a pas assez appliqué nos principes défensifs. »

« Le Thunder a des extérieurs très forts pour aller vers le cercle, donc les arrêter devient très dur »

Ensuite, si l’équipe adversaire aime jouer le un-contre-un, alors la tactique des Rockets perd en pertinence. Avec Chris Paul, Dennis Schroder et Shai Gilgeous-Alexander, le Thunder est armé pour ces séquences. C’est sur une pénétration, où il a débordé son défenseur, que l’Allemand a tué le Game 4 dans les ultimes secondes.

« C’est toujours inquiétant », reconnaît Mike D’Antoni, quand il évoque la puissance d’Oklahoma City dans ce domaine. « Je pense qu’on doit faire mieux et croire encore davantage en nos principes. On va s’adapter. Face à de tels joueurs, qui sont très bons, ça peut arriver. Pendant trois matches, la défense était très bonne. » 

Les joueurs de Billy Donovan jouent près de 20 isolations par match (19.8 exactement), soit le plus gros total des playoffs et le double de leur moyenne de la saison régulière.

« Habituellement, notre défense qui change beaucoup, quand elle est très agressive, force les attaques à jouer le un-contre-un », rappelle P.J. Tucker, le capitaine de la défense à Houston. « C’est ce qu’on recherche. C’est notre force normalement. Le Thunder a des extérieurs très forts pour aller vers le cercle, donc les arrêter devient très dur. Mais on doit stopper ces pénétrations, les couper de l’accès au panier. »

Robert Covington affirme également que les Rockets ont « donné trop de pénétrations, trop de shoots » dernièrement et annonce des « ajustements » pour le Game 5 (ce mercredi à 00h30). Les aides défensives des Texans dans la raquette, qui ont gêné Shai Gilgeous-Alexander dans le Game 1, doivent être plus présentes et les rotations plus rapides, sinon le trio d’extérieurs du Thunder va continuer de se régaler.

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
James Harden 68 36.5 44.4 35.5 86.5 1.0 5.5 6.6 7.5 4.5 1.8 0.9 3.3 34.3
Russell Westbrook 57 36.0 47.2 25.8 76.3 1.8 6.2 7.9 7.0 4.5 1.6 0.4 3.5 27.2
Eric Gordon 36 28.2 36.9 31.7 76.6 0.2 1.7 2.0 1.5 1.2 0.6 0.4 1.9 14.4
Clint Capela 39 32.8 62.9 0.0 52.9 4.3 9.5 13.8 1.2 1.6 0.8 1.8 2.6 13.9
Jeff Green 18 22.6 56.4 35.4 85.7 0.6 2.3 2.9 1.7 0.8 0.8 0.5 2.4 12.2
Robert Covington 22 33.0 39.2 31.5 80.0 1.2 6.8 8.0 1.5 1.4 1.6 2.2 3.3 11.6
Danuel House 63 30.4 42.7 36.3 81.1 0.9 3.3 4.2 1.3 0.9 1.1 0.5 2.1 10.5
Ben Mclemore 71 22.8 44.4 40.0 74.6 0.3 1.9 2.2 0.8 0.7 0.6 0.2 2.2 10.1
Austin Rivers 68 23.4 42.1 35.6 70.3 0.4 2.2 2.6 1.7 0.7 0.7 0.1 1.9 8.8
P.j. Tucker 72 34.3 41.5 35.8 81.2 1.6 5.1 6.6 1.6 1.0 1.1 0.5 3.2 6.9
Demarre Carroll 9 17.2 43.2 25.0 77.3 0.6 2.1 2.7 1.6 0.8 0.7 0.3 1.3 6.0
Chris Clemons 33 8.8 40.1 34.6 90.9 0.1 0.8 0.9 0.8 0.6 0.3 0.2 0.8 4.9
Isaiah Hartenstein 23 11.6 65.7 0.0 67.9 1.3 2.7 3.9 0.8 0.7 0.4 0.5 1.8 4.7
Gary Clark 18 11.8 39.0 35.3 85.7 0.6 1.6 2.2 0.7 0.1 0.1 0.4 1.2 3.9
Bruno Caboclo 8 6.5 50.0 25.0 100.0 0.8 1.2 2.0 0.2 0.8 0.6 0.6 1.0 3.5
Ryan Anderson 2 7.0 28.6 20.0 0.0 0.0 3.5 3.5 1.0 0.5 0.5 0.0 0.5 2.5
Thabo Sefolosha 41 10.6 40.7 27.8 37.5 0.5 1.8 2.3 0.6 0.4 0.6 0.3 1.0 2.2
Michael Frazier 13 11.1 24.1 17.4 64.3 0.1 0.7 0.8 0.2 0.4 0.2 0.0 1.7 2.1
Luc Mbah A Moute 3 8.2 40.0 0.0 50.0 0.3 0.3 0.7 0.0 0.3 0.7 0.0 0.0 1.7
Tyson Chandler 26 8.4 77.8 0.0 46.2 1.0 1.6 2.5 0.2 0.3 0.2 0.3 1.2 1.3
William Howard 2 6.6 0.0 0.0 0.0 0.0 1.0 1.0 0.5 0.5 0.0 0.0 0.5 0.0

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Houston Rockets en 1 clic

Oklahoma City Thunder en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés