Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

La course au MVP : Giannis Antetokounmpo va-t-il mettre le monde à ses pieds ?

Le tenant du titre pourrait, en cas de doublé, devenir le premier Européen à remporter deux fois (et de suite) le trophée de MVP de la saison régulière. Le Grec serait aussi le seul joueur non-américain, avec Steve Nash, à posséder deux statuettes.

Si les prochaines semaines ne viennent pas inverser la tendance, la cuvée 2019-2020 n’accouchera pas d’un MVP inédit puisqu’on dirige vers un sacre de Giannis Antetokounmpo ou de LeBron James.

Pour le second, ce serait son cinquième titre de MVP après ses deux doublés de 2009-2010 et 2012-2013. Pour le premier, ce sera un doublé, mais surtout un moment historique pour le basket mondial et du Vieux Continent.

En effet, le Grec deviendrait le premier joueur européen de l’histoire à réussir le doublé et à remporter deux trophées de MVP. Tenant du titre, il ne partage son nom au palmarès qu’avec l’Allemand Dirk Nowitzki, sacré une seule saison, en 2006-2007. Quant aux joueurs non-américains, ils ne sont pas nombreux à avoir reçu le plus prestigieux des trophées individuels. Il y eut Hakeem Olajuwon en 1994, puis Steve Nash en 2005 et 2006.

La star des Bucks deviendrait donc aussi le joueur non-américain le plus titré avec l’ancien meneur des Suns. On peut également noter qu’avec les deux anciens joueurs de Dallas, la NBA a été privée d’un MVP américain entre 2005 et 2007. Trois ans, une éternité quand on lit le palmarès, totalement envahi par la bannière étoilée. Giannis Antetokounmpo peut donc sevrer les États-Unis d’un nouveau trophée de MVP, un an après le triomphe du basket mondial aux NBA Awards et avec une ligue qui compte de plus en plus de joueurs du monde entier.

Moins de MVP américains dans les années à venir ?

Une tendance qui a de grandes chances de se poursuivre à l’avenir. Déjà à cause de Giannis Antetokounmpo. Le Grec n’a que 25 ans et encore de belles années devant lui pour dominer, surtout qu’il progresse sans cesse.

Ensuite, et le début de saison l’a prouvé, des nouveaux candidats émergent. On pense notamment à Luka Doncic. Le Slovène a été un des favoris dans les premières semaines de la saison. On ne peut pas écarter Joel Embiid puisque quand il est bien dans sa tête et ses baskets, le Camerounais domine comme peu de joueurs dans la ligue. Toujours au Cameroun, Pascal Siakam a pris une nouvelle dimension cette année, et Nikola Jokic (Serbie), lui aussi très jeune, s’annonce comme un candidat solide.

Evidemment, avec leur réservoir, les États-Unis ne vivront pas une décennie sans MVP non plus. Et ils gardent la main sur l’autre grand trophée de la saison : le MVP des Finals. Tony Parker en 2007 et Dirk Nowitzki en 2011 sont bien seuls depuis le doublé d’Hakeem Olajuwon en 1994 et 1995. Sauf si Giannis vient encore tout bousculer.

Et le reste du monde dans tout ça ?

Le monde grignote petit à petit les palmarès NBA, mais des parties du globe manquent toujours. Jamais un MVP n’a été asiatique ou indien par exemple. Yao Ming, figure de proue de la Chine et All-Star, n’a jamais intégré le Top 10 des votes par exemple. Pour l’Inde, la ligue travaille pour y développer le basket.

En Océanie, l’Australie affiche une réussite remarquable avec des joueurs bien installés dans la grande ligue (Patty Mills, Joe Ingles, Aron Baynes, anciennement Andrew Bogut) et un talent supérieur (Ben Simmons) qui doit encore se développer au très haut niveau pour se frotter aux tout meilleurs.

Même constat pour l’Amérique du sud, qui a produit d’excellents joueurs comme Manu Ginobili, ou des éléments de bon niveau comme Nene ou Luis Scola, mais il n’y a jamais eu de potentiel candidat au titre de MVP.

1 – Giannis Antetokounmpo
Bilan : Bucks – 49v-8d – 1er à l’Est
Stats : 31 min, 29.9 pts, 13.6 rbds, 5.8 pds, 1.1 int, 1.1 ctr, 3.7 bps, 55% tirs, 31% 3-pts, 61% LF

2 – LeBron James
Bilan : Lakers – 43v-12d – 1er à l’Ouest
Stats : 35 min, 25.2 pts, 778 rbds, 10.7 pds, 1.2 int, 0.5 ctr, 3.9 bps, 49% tirs, 34% 3-pts, 69% LF

3 – Nikola Jokic
Bilan : Nuggets – 39v-18d – 2e à l’Ouest
Stats : 32 min, 20.9 pts, 10.1 rbds, 6.9 pds, 1.2 int, 0.7 ctr, 3 bps, 52% tirs, 33% 3-pts, 81% LF

4 – Kawhi Leonard
Bilan : Clippers – 38v-19d – 3e à l’Ouest
Stats : 32 min, 27.2 pts, 7.5 rbds, 5.2 pds, 1.8 int, 0.7 ctr, 3 bps, 46% tirs, 37% 3-pts, 90% LF

5 – James Harden
Bilan : Rockets – 37v-20d – 4e à l’Ouest
Stats : 37 min, 35.3 pts, 6.4 rbds, 7.4 pds, 1.7 int, 1 ctr, 4.4 bps, 44% tirs, 36% 3-pts, 86% LF

Mentions : Luka Doncic, Anthony Davis, Jimmy Butler, Damian Lillard, Russell Westbrook, Chris Paul, Pascal Siakam…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés