NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
POR117
LAC122
DEN134
UTH132
IND87
LAL84
MIA19
PHO10
DAL
MIL2:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • DAL2.85MIL1.47Pariez
  • OKL1.21WAS4.7Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

C’est déjà la crise aux Knicks…

Dix matchs de saison régulière et voilà le président Steve Mills et le GM Scott Perry qui montent déjà au créneau, faisant part de leur mécontentement face à la presse.

Même lorsqu’on croit qu’ils ont touché le fond, les Knicks continuent de creuser… Alors qu’ils avaient laissé entrevoir de belles choses à Dallas deux jours plus tôt, les troupes de David Fizdale se sont pris les pieds dans le tapis face aux Cavs avec une défaite de 21 points au Madison Square Garden, déjà la troisième par plus 20 unités…

Un revers qui fait tâche, au point de provoquer un point presse improvisé de l’état major de la franchise qui n’a pas manqué d’afficher son mécontentement face au bilan de l’équipe après dix matchs (2v-8d).

« On n’est pas content de notre situation, ce n’est pas ce que l’on attendait après dix matchs », a regretté Steve Mills, président de la franchise. « On fait preuve de patience et on croit en le coach. On croit en ce groupe qu’on a construit, mais on sait aussi, pour l’avoir dit de nombreuses fois avec Scott (Perry, le GM), qu’on doit trouver un moyen d’avoir un niveau constant au niveau de l’effort et de l’exécution ».

Manque de régularité dans l’effort

Scott Perry a dénoncé les efforts « sporadiques » de ses joueurs, avançant également un manque de constance. « On doit être plus réguliers dans tous les secteurs de jeu, à commencer par l’effort qu’on doit fournir ».

David Fizdale a pour sa part assumé « l’entière responsabilité » du manque de régularité de son équipe à domicile. Parmi les cadres du vestiaire, Marcus Morris a n’a pu que reconnaître les torts adressés aux joueurs des Knicks.

« Ils ont raison », a-t-il lâché au sujet de l’intervention publique des dirigeants. « On doit gagner. On a de supers joueurs, une super alchimie. On a des gars géniaux dans cette équipe… Si j’étais dans le front office, je serais aussi déçu. Nos coaches font un excellent travail. Il faut juste qu’on soit meilleurs. Ce ne sont pas eux qui lâchent un écart de 20 points en début de première mi-temps, c’est nous, il faut qu’on le reconnaisse ».

Steve Mills a également confié que le propriétaire James Dolan ressentait la même frustration face au début de saison de la franchise new-yorkaise. « On n’est pas là à se focaliser sur le bilan de l’équipe », a-t-il ajouté. « Ce qui importe, c’est de progresser et de proposer un effort constant, car on croit que si cette équipe joue avec le même genre d’effort qu’à Dallas, elle gagnera des matchs ».

Voilà qui sonne comme un avertissement pour David Fizdale, qui répondait « vivre dans l’urgence » et « ne pas avoir besoin de discours pour sentir cette urgence ». Il doit quand même davantage la ressentir désormais…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

New York Knicks en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés