Matchs
hier
Matchs
hier
ORL112
PHI97
CHA117
MEM119
BOS140
WAS133
HOU102
LAC93
MIN129
SAS114
LAL96
GSW78
POR92
TOR94
Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.14MIA1.71Pariez
  • MIL1.1CHI7Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Lakers ont cassé la défense de zone du Heat

Avec l’intelligence de jeu de LeBron James et l’efficacité d’Anthony Davis, les Californiens ont fait exploser la défense de zone de Miami, pourtant si efficace habituellement.

Arme efficace en NBA, la défense de zone est notamment très utilisée par le Heat. Face à la puissance des Lakers, Erik Spoelstra l’a donc lancée pour déstabiliser LeBron James et compagnie après un début de rencontre, manqué, en défense individuelle. Ce fut efficace dans un premier temps avec une équipe californienne impatiente.

« On était un peu immobile, on attendait la balle, plutôt que de couper », concède Frank Vogel dans l’Orange County Register. Puis, au fur et à mesure des minutes, elle s’est adaptée, en se montrant plus patiente. Notamment grâce à la lecture de LeBron James et d’Anthony Davis. « Quand on donne la balle à des joueurs comme eux, au milieu de la raquette avec autant de shooteurs, ça permet de faire de belles choses », poursuit le coach.

Anthony Davis poste haut, la clé pour ouvrir la défense

Pour débloquer ce verrou, il n’y a pas de secret. Une circulation de balle rapide, peu de dribble et des joueurs placés dans les bons espaces sont nécessaires. En plaçant Anthony Davis poste haut, autour de la ligne des lancers-francs, Los Angeles s’est offert un relais parfait pour faire vivre la balle et fixer les défenseurs. Comme, en plus, l’intérieur est adroit de loin, Miami s’est retrouvé coincé.

« Quand on a réussi à mettre la balle en pleine raquette, c’est la peste ou la choléra », résume ainsi AD. « Je peux marquer, faire une passe lobée pour JaVale McGee ou Dwight Howard, ou trouver des shooteurs dans les coins. »

L’ancien Pelican s’est retrouvé balle en main avec des espaces énormes, et du temps pour prendre ses décisions. Face à un joueur de ce niveau, c’est l’assurance de se faire sanctionner. Il a terminé avec 26 points à 11/17 au shoot et 7 passes. En seconde mi-temps, la défense de zone a également coulé suite aux coupes vers le cercle des Lakers.

Un régal pour LeBron James

Celui qui a le plus profité de ses pénétrations, c’est LeBron James. L’ailier All-Star a shooté à 5/8 en dernier quart-temps, alternant entre les paniers près du cercle et les shoots primés. « Il choisit ses moments pour être agressif et être en mode attaque ou jouer pour les autres en lisant la défense », explique le coach des Lakers. « Tout le monde est tourné vers lui au début, il y a beaucoup d’aides défensives, donc il fait le bon choix. »

Résultat : sur les 40 paniers inscrits par Los Angeles, 30 l’ont été après une passe décisive et on a vu parmi les plus beaux mouvements collectifs de la saison des troupes de Frank Vogel dans cette rencontre. Comme les coéquipiers du King n’ont pas été bons à 3-pts (4/25 si on retire le propre 4/7 de l’ailier) la défense de Miami a fait illusion plus longtemps que prévu, mais la zone n’a pas réussir à contenir Davis et James, qui s’éclatent quand ils ont de tels boulevards pour s’exprimer offensivement.

C’est aussi un message pour la concurrence qui voudrait tenter l’expérience : il faudra être beaucoup plus agressif si on veut, avec une zone, bousculer les Lakers.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miami Heat en 1 clic

Los Angeles Lakers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés