Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Orlando, un gros « run » sinon rien

Avec un calendrier favorable sur la fin de saison, le Magic est dans l’obligation d’enchaîner les victoires pour grimper dans le Top 8 de sa conférence.

« Nous sommes trop irréguliers. » Ce constat livré par Evan Fournier fait office de marronnier chez le Magic depuis plusieurs saisons. Après 50 matches joués, Orlando est encore à la traîne au classement. 11e de sa conférence avec 22 victoires et 31 défaites, le Magic reste pourtant aux portes du Top 8, avec seulement trois matches de retard sur le Heat.

La formation floridienne a donc tout intérêt d’enchaîner les victoires, et à le faire maintenant. Car le calendrier à venir s’y prête. Sur les 29 matches restants, on compte 19 confrontations face à des équipes au bilan négatif. Et seulement 8 matchs face aux équipes de l’Ouest, face auxquelles Orlando souffre (6 victoires – 16 défaites)…

« C’est important de faire une série de victoires », note le All-Star de la bande, Nikola Vucevic. « Si on peut se nourrir de nos performances sur nos derniers matchs, je pense que nous aurons une chance, on l’espère. »

Le Magic reste en effet sur deux victoires face à deux équipes du Top 8 de leur conférence, Pacers et Nets. Orlando a ainsi l’occasion de remporter un troisième match de suite, mardi à Oklahoma City. Le Magic n’a jamais vu au-delà d’une telle série cette saison. Pour voir Orlando enchaîner quatre victoires de suite, il faut remonter à… décembre 2015.

« Cette équipe a assez de talent », pense Wes Iwundu. « Ça démarre à l’entraînement, être prêt mentalement, avoir la détermination de vouloir gagner chaque match. Si nous le faisons, on se donne une chance de concurrencer tout le monde. »

Seulement, « pouvons-nous avoir la même intensité et concentration pour le restant de la saison ? », s’interroge Evan Fournier, selon qui ce sera le principal défi du Magic. Pour D.J. Augustin aussi, les deux récentes victoires prouvent que cette équipe peut rivaliser avec toutes les autres. Alors « pourquoi ne pourrions-nous pas en faire autant face à des équipes plus faibles ? »

Orlando aura ses réponses d’ici quelques semaines.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés