NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DET
CLE1:00
MIA
ORL1:30
OKC
DAL2:00
CHI
SAS2:00
MIN
SAC2:00
UTH
HOU3:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • DET1.32CLE3.3Pariez
  • MIA1.4ORL3Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Kawhi Leonard, son jeu parle pour lui

NBA: Finals-San Antonio Spurs-PracticeIl vient de marquer 29 points, battant son record en carrière. En Finale NBA, à l’extérieur, face à LeBron James. Un membre de la NBA annonce logiquement qu’il va aller sur le podium, devant la foule des journalistes, pour répondre aux questions. Certains ne rêvent que de ça, car ce sont les stars qui ont droit au podium, celles que les médias réclament. Et ce soir, c’est Kawhi Leonard que les médias réclament.

Mais l’ailier refuse. Au lieu de cela, il répond du bout des lèvres dans un coin du minuscule vestiaire des visiteurs, à l’American Airlines Arena. Et ce sont Manu Ginobili et Tony Parker qui viennent sur l’estrade.

Tim Duncan : « Il lui faut du temps »

L’anecdote en dit long sur l’ailier, extrêmement mal à l’aise lorsqu’on lui demande de partager ses émotions. Tout est intérieur chez ce jeune homme de 22 ans, dont les yeux grands ouverts semblent réclamer à tout instant l’arrêt des interviews. Sa torture personnelle.

« Il lui faut du temps », répond Tim Duncan lorsqu’on l’interroge sur la timidité de son coéquipier, qui peut rappeler la sienne. « Il doit se sentir plus à l’aise, comme sur le terrain. S’il continue à jouer comme ça, il va faire beaucoup plus d’interviews. À un moment donné, il va y prendre du plaisir et trouver sa façon de faire. Il n’y a aucun conseil à lui donner. Il faut juste s’asseoir et essayer de ne rien dire de stupide ».

De ce côté-là, Kawhi Leonard s’en sort très bien. Difficile en effet de percer la carapace de l’ancien de San Diego State, qui gratte machinalement le pupitre lorsque les caméras de télévision se posent sur lui.

« Il est très humble, très silencieux. C’est sa personnalité, il est très, très timide », confirme Tony Parker.

Un père assassiné alors qu’il avait 16 ans

Sur le terrain, l’ailier n’a pourtant peur de rien. « Je sais ce que je peux faire », assène-t-il. Chargé de défendre sur LeBron James, il fait preuve d’une assurance étonnante dès qu’il enfile son short et ses chaussures. Comme si le terrain était devenu son refuge, lui qui a perdu son père à 16 ans, assassiné dans son garage de Los Angeles sans que la police ne retrouve jamais le meurtrier.

À l’évocation de son paternel, dont il était très proche, Kawhi Leonard se ferme encore plus que d’habitude.

« Il a eu beaucoup d’influence en m’apprenant à travailler dur », lâche-t-il finalement. « Il voulait juste que je m’amuse en jouant mais c’était plutôt un fan de football américain ».

Est-ce que l’absence se ressent dans ces moments importants ?

« Ça fait six ans. Il n’était pas là lors de mes matches au lycée, à l’université. Je n’y pense plus vraiment ».

Gregg Popovich : « Il veut être un grand joueur et rentrer chez lui »

Le mystère Kawhi Leonard reste entier. À San Antonio, tout le monde s’accorde pour dire que l’avenir de la franchise passe par lui, et son éthique de travail a beaucoup surpris. Lors de son arrivée chez les Spurs, en 2011, il n’ a ainsi eu que trois jours pour travailler avec Chip Engelland, le docteur du shoot de l’équipe. Celui-ci voulait qu’il modifie le point de libération du ballon et sa gestuelle afin de l’aider à devenir un meilleur shooteur et une véritable arme offensive dans la ligue.

Tout juste sorti de l’université, Kawhi Leonard fête ses 20 ans mais il ne pourra plus avoir de contact avec sa franchise car, le 1er juillet, c’est le lockout. Cinq mois plus tard, le conflit prend fin et Chip Engelland retrouve un joueur qui a suivi méticuleusement ses conseils… et remodelé son tir tout seul.

« Les gens doivent être eux-mêmes lorsqu’ils font face aux médias, et Kawhi fait du bon boulot de ce côté-là », assure Gregg Popovich. « Il est très respectueux, très poli et il parle moins que ne l’a jamais fait Timmy. Ça va lui prendre énormément de temps pour être à l’aise et je crois qu’il ne s’épanchera jamais vraiment. Il veut juste faire le boulot. Il veut être un grand joueur et rentrer chez lui. Voilà ce qu’il est ».

Propos recueillis à Miami

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

San Antonio Spurs en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés